Connectez-vous

Identifiez-vous :

Avec votre compte
Parti-socialiste.fr

Saisissez votre adresse de courriel
Saisissez votre mot de passe

Avec votre compte
Facebook ou Coopol

Coopol connect
Parti socialiste

Adhérez au PS Débattre, agir
et préparer l'avenir

Soutenez le PS De l'énergie pour
le changement

Contactez le PS Entrez en contact avec
le PS près de chez vous

Web TV du parti socialiste

PSA

PSA

Emploi et travail Vendredi 13 Juillet 2012 à 10:18

Arnaud Montebourg : "le gouvernement se tient aux côtés des salariés et veut la vérité"

>> Extraits de l'interview d'Arnaud Montebourg sur France 2

>> Voir l'intégralité du journal de 20 heures sur France 2

 

Suite à l'annonce de 8000 suppressions de postes à PSA, Arnaud Montebourg, le ministre du redressement productif, a répondu aux questions de David Pujadas, hier soir sur France 2.

Lors de cette interview, le ministre a tenu à indiquer l'inquiétude du gouvernement mais sa détermination sur ce dossier:

"La nation toute entière est choquée (…), c'est un tremblement de terre pour l'économie française. Nous n'accepterons pas en l'état le plan [social de PSA]." 

Arnaud Montebourg a annoncé qu'un expert indépendant avait été nommé et qu'il devrait vérifier, en liaison avec les représentants des salariés, que le plan social était justifié et strictement proportionné aux problèmes économiques que traverse le groupe.

Par ailleurs, le ministre a exigé que des justifications soient apportées par la direction de PSA sur les 250 millions d'euros de dividendes distribués l'année dernière ainsi que sur une opération de rachat de ses propres actions. La direction devra aussi expliquer pourquoi elle privilégie la France pour ce plan social alors que le groupe a reçu de nombreuses aides de l'Etat. 

En conclusion, Arnaud Montebourg a demandé à "toute la nation" de "s'unir et se rassembler autour de la défense et du sauvetage de Peugeot et de son industrie automobile."

>> Lire l'ensemble des réactions des socialistes