Connectez-vous

Identifiez-vous :

Avec votre compte
Parti-socialiste.fr

Saisissez votre adresse de courriel
Saisissez votre mot de passe

Avec votre compte
Facebook ou Coopol

Coopol connect
Parti socialiste

Adhérez au PS Débattre, agir
et préparer l'avenir

Soutenez le PS De l'énergie pour
le changement

Contactez le PS Entrez en contact avec
le PS près de chez vous

Web TV du parti socialiste

    Élections 2012 - Présidentielle et législatives

    Élections 2012 - Présidentielle et législatives

    Economie, entreprise, industrie Jeudi 1 Mars 2012 à 16:12

    Arnaud Montebourg à Saint-Junien : «La finance a pris le pouvoir dans les entreprises»

    Arnaud Montebourg qui visitait aujourd'hui le site d'Albany-Cofpa à Saint-Junien (Haute-Vienne) a qualifié d'«illégal» le plan social qui doit déboucher sur la fermeture du site. «Ce plan social est à l'évidence illégal» et «l'illégalité caractérisée du comportement de cette entreprise doit être rappelé à l'ordre par le gouvernement» a-t-il interpellé.

    «Je demande que le gouvernement (...) rappelle à l'ordre l'entreprise Albany»

    «Je demande ici que le gouvernement (...) rappelle à l'ordre l'entreprise Albany de manière à ce qu'elle soit ramenée à ses obligations légales» a déclaré le député de Saône-et-Loire. Et de pointer la nécessité que «ce plan social illégal soit bloqué par avance». «Au gouvernement de prendre cette décision, de faire adopter (...) les textes qui permettent de bloquer ce type de mesures qui relèvent de la prédation» a-t-il affirmé.

    «La finance a pris le pouvoir dans les entreprises»

    «La finance a pris le pouvoir dans les entreprises» a-t-il fustigé. Pointant l'«attitude purement prédatrice » notamment des fonds de pension américains «qui n'hésitent pas a utiliser des méthodes illégales et violentes pour décider de mesures de restructuration», ne se souciant ni de «la réalité» ni de «la rentabilité» des entreprises. «il est temps de combattre avec les armes dont les démocraties disposent, c'est-à-dire la loi» a-t-il fustigé.

    Comme François Hollande s'y était engagé devant les salariés d’Arcelor Mittal à Florange (Moselle) vendredi 24 février, les députés socialistes ont déposé une proposition de loi «tendant à garantir la poursuite de l’activité des établissements viables notamment lorsqu’ils sont laissés à l’abandon par leur exploitant».

    >> Retrouvez le texte de la proposition de loi

    >> Soutenir cette proposition de loi