Connectez-vous

Identifiez-vous :

Avec votre compte
Parti-socialiste.fr

Saisissez votre adresse de courriel
Saisissez votre mot de passe

Avec votre compte
Facebook ou Coopol

Coopol connect
Parti socialiste

Adhérez au PS Débattre, agir
et préparer l'avenir

Soutenez le PS De l'énergie pour
le changement

Contactez le PS Entrez en contact avec
le PS près de chez vous

Web TV du parti socialiste

Université d'été du PS et du MJS - La Rochelle 2011

Université d'été du PS et du MJS - La Rochelle 2011

Vendredi 26 Août 2011 à 19:01

Atelier 1 - Décrypter le projet du Front National

Devant une salle comble, Najat Vallaud-Belkacem introduit l’atelier en rappelant que le Front National a réalisé un score historique lors des dernières cantonales, en pouvant se maintenir dans 400 cantons au second tour. Avec l’arrivée de Marine Le Pen à sa tête, ce parti a changé mais dans quel sens ?
 
Pour Caroline Fourest, elle est effectivement différente de son père, sur plusieurs points, mais ce dernier lui-même a beaucoup fluctué au cours de sa longue carrière. Marine Le Pen est née en politique en 2002, elle est d’une autre génération, elle a réalisé au plan du discours une OPA sur l’Etat et la laïcité qui aurait pu être terrible.
 
Le score du FN est encore très élevé, particulièrement chez les ouvriers et les classes populaires. Dans ces milieux, selon Jérome Fourquet, on a atteint le point de rupture, la côte d’alerte. Leur sentiment de révolte est très fort. Marine Le Pen a su adapter les fondamentaux de son père : l’immigration est toujours là mais on y a rajouté le social, et le rôle de l'Etat dans l'économie.
 
Ces électeurs, qui avaient voté Ségolène Royal ou Nicolas Sarkozy en 2007, se posent très sérieusement la question d’un vote FN en 2012. Pour Alain Mergier, ces électeurs ne raisonnent plus par rapport à leur appartenance politique.
 
Pour Guillaume Bachelay, Marine Le Pen a su faire la distinction entre parler des gens et parler aux gens. Il nous faut combattre Marine Le Pen sur le terrain des idées, démonter le projet frontiste notamment sur ses propositions économiques. Et on ne combattra pas le FN sans une exemplarité des élites économiques, médiatiques et politiques.
 
La parole est à la salle : Pour un élu de Carpentras, la gauche est la seule à défendre les valeurs républicaines, cela implique un travail de proximité, au quotidien.
 
Plusieurs participants s’interrogent sur la montée du vote FN dans le milieu ouvrier et sur l’importance de ce vote dans d’autres catégories.
Pour un militant de Perpignan, il est possible de gagner quand la gauche est unie, comme le démontre la victoire socialiste face à Louis Alliot dans un canton des Pyrénées orientales pourtant pronostiqué gagnant pour le FN.
 
Enfin, un militant souligne la sollicitude affichée de Marine Le Pen vis-à-vis des minorités, femmes ou homosexuels, en rupture avec la réthorique habituelle de l'extrême droite.
 
Pour Najat Vallaud-Belkacem, il ne faut pas se méprendre sur la sollicitude exprimée par Marine Le Pen vis à vis des minorités; elle ne va pas loin dans la question des droits.
 
Enfin, pour Alain Mergier, si on ne tient pas compte de la montée du sentiment d’insécurité, on ne créera pas les conditions d’une compréhension des questions économiques, plus complexes.