Connectez-vous

Identifiez-vous :

Avec votre compte
Parti-socialiste.fr

Saisissez votre adresse de courriel
Saisissez votre mot de passe

Avec votre compte
Facebook ou Coopol

Coopol connect
Parti socialiste

Adhérez au PS Débattre, agir
et préparer l'avenir

Soutenez le PS De l'énergie pour
le changement

Contactez le PS Entrez en contact avec
le PS près de chez vous

Web TV du parti socialiste

Libertés, médias, justice et sécurité Mardi 7 Août 2012 à 12:34

Bruno Le Roux : "la référence à la prison ne peut pas être la seule réponse à la petite délinquance"

Bruno Le Roux, président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale était l'invité de RTL l'occasion de revenir sur les prochaines réformes de la majorité.

 

Essence - Le blocage à l'étude

Interrogé sur un éventuel blocage des prix de l'essence, Bruno Le Roux a rappelé, comme l'avait indiqué Pierre Moscovici quelques jours auparavant, que Bercy était en train d'étudier la nature de cette hausse sur les marchés internationaux.

En présence d'une augmentation structurelle, et donc durable des prix, des mesures seront prises pour limiter l'impact de cette hausse sur le pouvoir d'achat des Français,  conformément aux engagements de campagne de François Hollande.

Sécurité - "Une politique de reconquête urbaine"

Suite à l'annonce du ministre de l'Intérieur Manuel Valls des première zones de sécurité prioritaires, le Président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale a souligné une véritable politique de reconquête urbaine, où la République sera présente sur le terrain.

Il a indiqué que le déploiement de policiers plus nombreux, présents 24 heures sur 24, romprait avec ces dernières années où des zones étaient laissées à l'abandon.

Et d'ajouter:

C'est une manifestation de volonté du gouvernement qui souhaite cibler des endroits les plus difficiles. Il n'y a pas de possibilité de vivre ensemble si l'on a peur et que l'on vit replié sur soi.

Justice - "Rompre avec le tout répressif"

Enfin, Bruno Leroux a témoigné son soutien à la garde des Sceaux concernant sa volonté de rupture avec le "tout répressif".

Interrogé sur l'opportunité du recours à l'enfermement pour des courtes peines, il a expliqué que le taux de récidive n'était jamais aussi important qu'après de courtes peines; la référence à la prison ne pouvant pas être la seule réponse à la délinquance.

Soulignant la nécessité d'une prise en charge individualisée des délinquants, il a rappelé :

L'enfermement sur courte durée ne permet aucune rééducation, réinsertion, retour à la normale, ni aucune prise de conscience.

 

>> Ecouter le podcast sur rtl.fr

Crédit Photo RTL