Connectez-vous

Identifiez-vous :

Avec votre compte
Parti-socialiste.fr

Saisissez votre adresse de courriel
Saisissez votre mot de passe

Avec votre compte
Facebook ou Coopol

Coopol connect
Parti socialiste

Adhérez au PS Débattre, agir
et préparer l'avenir

Soutenez le PS De l'énergie pour
le changement

Contactez le PS Entrez en contact avec
le PS près de chez vous

Web TV du parti socialiste

    PSA

    PSA

    Economie, entreprise, industrie Mercredi 25 Juillet 2012 à 12:06

    Bruno Le Roux : "un plan global qui devrait apporter un soutien fort à la filière automobile"

    Bruno Le Roux, Président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale, était ce matin l'invité d'iTélé.

    Bruno Le Roux

     

    PSA : un plan pour la filière automobile en marche

    Bruno Le Roux est tout d'abord revenu sur la situation de PSA et sur le plan de soutien à la filière automobile. Pour lui, ce deuxième plan permettra de prendre en compte les échecs du premier qui avait notamment choisi la prime à la casse comme remède. Cette mesure avait coûté cher aux contribuables et n'avait pas profité à l'industrie française. Ainsi le nouveau plan sera affiné pour permettre d'orienter la relance sur l'industrie française.

    Le président du groupe s'est également exprimé sur la méthode utilisée pour régler la crise sociale à l'usine PSA d'Aulnay  :

    "Toutes ces questions-là, il faut les traiter et qu’on ne les traite pas simplement en pensant à des actionnaires ou en pensant à des dividendes, on les traite en pensant à l’avenir et en pensant aux salariés."

    Il accuse les pouvoirs publics défaillants, qui n'ont pas su aider l'entreprise au début de ses difficultés :

    "Les pouvoirs publics ont été défaillants, défaillants dans le dialogue avec l’entreprise, défaillants dans la capacité à apporter des aides au moment où il aurait fallu le faire (...) et donc, aujourd’hui, l’entreprise, qui a participé d’ailleurs au fait de mettre sous couvert ces dossiers, de les découvrir uniquement après les élections, eh bien doit aussi assumer toute sa part de responsabilité."

    Bruno Le Roux réaffirme également son soutien à Arnaud Montebourg : "Quand il y a un ministre au front, comme Arnaud Montebourg, la majorité est derrière lui."

    >> A lire : Arnaud Montebourg : "le gouvernement se tient aux côtés des salariés et veut la vérité"

     

    La loi sur le harcèlement sexuel : un débat de qualité à l'Assemblée

    Bruno Le Roux a tenu à saluer la qualité des débats à l'Assemblée :

    "Il y a eu un débat de qualité et il y a eu un vote qui est un vote qui montre que dans cette Assemblée nous savons aussi, quand il y a des textes qui sont des textes bien préparés, sur des sujets qui sont des sujets consensuels, marquer un accord commun."

    Pour lui, c’est un texte "qui marque aussi la société, qui marque l’évolution d’une société, la prise en compte de choses inacceptables par la justice et la façon dont elle doit les punir."

    >> A lire : Le projet de loi sur le harcèlement sexuel adopté à l'Assemblée nationale