Connectez-vous

Identifiez-vous :

Avec votre compte
Parti-socialiste.fr

Saisissez votre adresse de courriel
Saisissez votre mot de passe

Avec votre compte
Facebook ou Coopol

Coopol connect
Parti socialiste

Adhérez au PS Débattre, agir
et préparer l'avenir

Soutenez le PS De l'énergie pour
le changement

Contactez le PS Entrez en contact avec
le PS près de chez vous

Web TV du parti socialiste

    Le changement

    Le changement

    Développement durable et ruralité Jeudi 13 Septembre 2012 à 10:54

    Delphine Batho: «protéger le pouvoir d'achat en réduisant la facture énergétique»

    Delphine Batho, ministre de l'Ecologie et de l'Energie, était ce jeudi l'invitée de RTL pour expliquer l'action de son ministère, revenir sur le dossier des gaz de schistes, du nucléaire et réagir à la demande de GDF Suez d'une augmentation du prix du gaz de 7% au 1er octobre.

    La ministre a commencé par donner son objectif:

    Mobiliser tous les Français vers ce que doit être aujourd'hui une politique de relance écologique qui doit être bonne pour la planète et en même temps qui doit créer des emplois.

    Gaz de schistes: la fracturation hydraulique reste illégale

    S'agissant des gaz de schistes, Delphine Batho a rappelé la les propos du Premier ministre fin août: "la fracturation hydraulique est interdite en France et elle le restera. C'est la seule technique d'exploitation des gaz de schistes et c'est une technique qui pose d'énormes problèmes environnementaux". Puis de donner sa position:

    Moi je crois que ce qui doit mobiliser aujourd'hui l'investissement public, ce sont les énergies renouvelables, ce sont les énergies propres et c'est d'avoir une politique de croissance verte: on peut créer aujourd'hui des dizaines de milliers d'emplois en France avec la transition énergétique.

    Nucléaire: le débat sur la transition énergétique aura lieu en automne

    La ministre est également revenue sur la politique nucléaire du gouvernement, en réaffirmant sa volonté de fermer la centrale de Fessenheim durant le quinquennat mais également d'achever l'EPR. S'agissant des décisions à prendre au-delà du quinquennat, Delphine Batho explique qu'elles feront l'objet du débat sur la transition énergétique qui aura lieu cet automne.

     

    Pas d'augmentation du prix du gaz et une réforme de la tarification

    Par ailleurs, Delphine Batho a également affirmé sa position s'agissant d'une potentielle augmentation du prix du gaz au 1er octobre:

    Il n'y aura pas de hausse de 7% des tarifs du gaz au 1er octobre.

    Et d'annoncer également à la fin du mois de septembre une proposition de réforme du système par un bonus-malus énergétique "vertueux écologiquement et vertueux socialement":

    Les Français assistent tous les trois mois à une sorte de loterie où l'opérateur demande une hausse des prix et où l'Etat est mis au pied du mur. Je pense qu'il faut modifier ce système pour que l'Etat récupère des marges de manœuvre.

    Réduire la facture énergétique

    La ministre a enfin conclu son propos par la réduction de la facture énergétique des Français notamment par l'introduction de la tarification progressive :

    Ce qui mobilise le gouvernement aujourd'hui c'est de protéger le pouvoir d'achat des français et donc, par tous les leviers possibles, d'agir pour réduire cette facture énergétique.

    >> En savoir plus sur l'action du gouvernement