Connectez-vous

Identifiez-vous :

Avec votre compte
Parti-socialiste.fr

Saisissez votre adresse de courriel
Saisissez votre mot de passe

Avec votre compte
Facebook ou Coopol

Coopol connect
Parti socialiste

Adhérez au PS Débattre, agir
et préparer l'avenir

Soutenez le PS De l'énergie pour
le changement

Contactez le PS Entrez en contact avec
le PS près de chez vous

Web TV du parti socialiste

La riposte

La riposte

Libertés, médias, justice et sécurité Lundi 21 Mai 2012 à 11:54

Désintox: Christiane Taubira et les drapeaux français

Depuis samedi dernier, un certain nombres d'internautes proche de la droite et de l'extrême-droite ont lancé une rumeur nauséabonde sur le net.
Pour pouvoir attaquer le supposé angélisme de la gauche, ils n'ont pas hésité à falsifier le contenu d'une interview de la ministre de la justice Christiane Taubira, lui attribuant des propos qu'elle n'a tout simplement jamais tenu.

On retrouve ainsi des tweets d'un ancien responsables des jeunes UMP :

Le dérapage du FN sur le journal de bord de Jean-marie Le Pen.

Et même sur le profil twiter l'ancienne ministre Roselyne Bachelot :



D'après les différents messages postés sur les réseaux sociaux, la ministre de la justice aurait en effet déclaré sur RFI que : « Brûler des drapeaux français, c'est un geste de liesse pardonnable ». C'est un mensonge.

1/ Les propos supposés de la ministre.. n'existent pas

Les propos de la ministre auraient été tenus sur RFI.  Nous pouvons donc écouter la dernière interview en ligne et en date de samedi dernier, toujours en ligne sur le site de RFI

Il n'existe dans cette interview aucune discussion sur des drapeaux brûlés.

2/ Une photo...qui n'a rien à voir

Sur les réseaux sociaux et en particulier sur Twitter une image circule présentant un regroupement de personnes avec un drapeau brulé. La droite et l’extrême-droite repend la rumeur qu’il s’agit de drapeaux brulés soit à Toulouse, soit à la Bastille lors de la fête populaire célébrant la victoire de François Hollande à l'élection présidentielle.

Une rapide recherche sur Internet, en utilisant par exemple le moteur de recherche d’images tinyeye montre bien que l’existence de cette image est antérieure de plusieurs années aux faits qui sont actuellement relayés.

La photo est une image de l'AFP, datant de 2006. Il s'agit d'activistes du Hamas qui brûlent le drapeau Français à Ramallah. On est loin de la Bastille.

Alors que le gouvernement est nommé et que la campagne des législatives commence, la droite et l’extrême-droite utilisent l’amalgame, le mensonge et l’intox.

Une droite qui, en l’absence de propositions concrètes pour les Français, continue de jouer sur la peur et la division.
 
Les 10 et 17 juin prochains, il faudra donner une majorité au changement.
 
En matière de sécurité et de justice, le gouvernement agira avec détermination pour faire face au bilan lamentable des 5 ans passés.

Ne laissez pas passer l'intox !

> Répondez systématiquement aux messages que vous voyez passer sur le net à ce sujet en renvoyant à cet article.
> Signalez-nous les tentatives de désinformation.

>> Retrouvez notre dossier législatives
 

Vos réactions

Portrait de skakn
Bonjour, Je suis outré par l'UMP qui ose s'ingérer sur le travail de l'animatrice Audrey Pulvar. l'UMP ne peut dicter son regard sur le travail d'une journaliste. Il n'y pas de conflit d'intérêt.Que dire des propos contre toute la gauche de monsieur Éric Zemmour sur la même émission ' on n'est pas couché'. Celui-ci a été particulièrement ignoble lors de l'interview de l'écrivain Yasmina khadra sur son livre. Il ne lui a posé aucune question sur son livre 'les hirondelles de Kaboul et s'est contenté de discuter avec son collègue . Il l'a complétement ignoré durant l'émission.Ce n'est pas un parti pris ça! Il a délibérément manqué à son devoir d'informer les téléspectateurs de la richesse de ce nouveau talent de littérature. Ne lâchez pas Mme Pulvar ! Continuez votre travail, Maintenant la justice et le pouvoir politique seront indépendants. L'UMP semble avoir oublié quelque chose; le changement a eu lieu le 6 mai 2012. En réalité Mme la ministre, il ont peur de l'instauration de loi séparant le pouvoir et la justice..Il est le clone de M.Sarkozy et veut vous discréditer. Il cherche `protéger M.sarkozy et lui même vis `a vis leur relations avec M.Takieddine