Connectez-vous

Identifiez-vous :

Avec votre compte
Parti-socialiste.fr

Saisissez votre adresse de courriel
Saisissez votre mot de passe

Avec votre compte
Facebook ou Coopol

Coopol connect
Parti socialiste

Adhérez au PS Débattre, agir
et préparer l'avenir

Soutenez le PS De l'énergie pour
le changement

Contactez le PS Entrez en contact avec
le PS près de chez vous

Web TV du parti socialiste

Élections 2012 - Présidentielle et législatives

Élections 2012 - Présidentielle et législatives

Vendredi 11 Novembre 2011 à 16:13

François Hollande commémore le 11 novembre: «rien ne sera jamais acquis sans lutte et sans conscience»

A l’occasion des cérémonies du 11 novembre, François Hollande s’est rendu à la nécropole nationale de Saint-Thomas d’Argonne, dans le Bois de la Gruerie à Vienne-Le-Château (Marne).

Évoquant le terrible quotidien de la guerre, il y a évoqué la mémoire des soldats ainsi que de toutes les victimes d’un siècle de conflits. «En ce 11 novembre 2011,Il n’y a plus aucun survivant de la grande guerre, nulle part dans le monde, aussi seul le devoir de mémoire pourra entretenir le souvenir, puisque aucun témoin ne pourra plus transmettre par ses mots la réalité de cette tuerie» a –t il dit.

Message aux générations nouvelles

«La vocation des célébration nationales est de rendre hommage aux survivants quand il en subsiste, mais c’est aussi de rappeler le sacrifice de tous les soldats morts pour la France et aussi d’adresser un message aux générations nouvelles. Le 11 novembre doit demeurer à mes yeux l’évocation de ce terrible carnage. Plus de dix millions de morts (…) Tant de douleurs pour des familles entières, et aucune n’a été épargnée, et la mienne a donné sa part», a déclaré notre candidat à la présidence de la République.

Valeurs universelles

François Hollande a rappelé qu’en cette période de crise économique, il faut prendre garde aux extrémismes qui font ressurgir les haines. «Le 11 novembre doit demeurer aussi le rappel des ravages des nationalismes, de l’esprit de revanche, des haines entretenues pour de mauvaises causes» a-t il dit.

«En ce 11 novembre 2011, rien n’est jamais acquis et rien ne sera jamais acquis sans lutte et sans conscience, c’est à dire sans l’affirmation des valeurs universelles pour lesquelles les hommes qui sont ensevelis ici ont donné leur vies et pour lesquels leurs descendants ont le devoir d’assurer toujours la victoire face au fanatisme, à l’obscurantisme et à l’intolérance», a résumé François Hollande.

"Je pense donc à nos soldats"
Il a ensuite salué nos soldats engagés partout dans le monde et exprimé sa pensée pour les 24 soldats français morts en Afghanistan.

Devant de nombreux élus locaux et citoyens, François Hollande a conclu son intervention en s’arrêtant sur la perspective du centenaire du déclenchement de la grande guerre, en 2014. Il a souhaité qu’elle soit largement préparée pour que la  France puisse rendre hommage aux disparus mais aussi ouvrir un message de paix et de réconciliation internationale.