Connectez-vous

Identifiez-vous :

Avec votre compte
Parti-socialiste.fr

Saisissez votre adresse de courriel
Saisissez votre mot de passe

Avec votre compte
Facebook ou Coopol

Coopol connect
Parti socialiste

Adhérez au PS Débattre, agir
et préparer l'avenir

Soutenez le PS De l'énergie pour
le changement

Contactez le PS Entrez en contact avec
le PS près de chez vous

Web TV du parti socialiste

    Le changement

    Le changement

    Emploi et travail Lundi 10 Septembre 2012 à 12:57

    François Hollande : «inverser la courbe du chômage d'ici un an»

     

    Le président de la République était dimanche 9 septembre l'invité de TF1 où il a détaillé son plan de redressement pour l'emploi.

    Le chef de l'Etat a fixé un agenda du redressement en deux ans alternant mesures d'urgences et réformes structurelles pour l'emploi.

    Des mesures d'urgence pour l'emploi

    100.000 emplois d'avenir

    François Hollande a rappelé que dès la fin de l'année 100.000 emplois d'avenir seraient créés. Ces emplois seront une solution dans le public et le milieu associatif pour les jeunes qui sortent du système scolaire sans aucune qualification.

    Les contrats de génération, une transmission d'expérience

    Les contrats de génération seront proposés et mis en place «dans toutes les entreprises» a précisé le chef de l'Etat. Ils permettront aux seniors de rester dans l'emploi et de  transmettre leur savoir et leurs compétences à un jeune, qui pour sa part pourra bénéficier d'un emploi en CDI.

     

    Des réformes structurelles à mener

    Sur le tempo de ces réformes le président a entendu l'impatience et y répond en précisant que «tout doit être engagé d'ici la fin de l'année» pour un redressement prévu en 2014.

    Je suis en situation de combat et je ne peux pas regarder en permanence vers le passé, je dois engager l'avenir

    La nécessité de faire repartir la croissance

    Le chef de l'Etat a également insisté sur le fait que les emplois proposés «ne doivent pas être simplement des emplois aidés, mais également des emplois créées» par la croissance. François Hollande a ainsi insisté sur la nécessité de faire repartir l'activité économique. Cela passe par deux réformes essentielles :

    • La grande réforme bancaire
    • La création d'une banque publique d'investissement

    Une réforme du marché du travail pour plus de protection et de souplesse

    François Hollande souhaite engager une réforme du marché du travail afin à la fois de mieux protéger les salariés, mais également de permettre aux entreprises de s'adapter à la conjoncture. 

    C'est une négociation qui se fera exclusivement entre les partenaires sociaux et ce «compromis historique» devra voir le jour avant la fin de l'année. Dans le cas contraire, l'Etat prendra ses responsabilités et tranchera.

    Pour des entreprises plus compétitives

    En octobre, le gouvernement avancera ses propositions, suite à la mission Gallois, sur la compétitivité des entreprises. Le chef de l'Etat souhaite réformer le financement de la protection sociale qui actuellement pèse exclusivement sur le travail.

    Les entreprises pourront favoriser l'emploi dès lors qu'une embauche ne coûtera pas plus cher, voire coûtera moins cher qu'aujourd'hui.