Connectez-vous

Identifiez-vous :

Avec votre compte
Parti-socialiste.fr

Saisissez votre adresse de courriel
Saisissez votre mot de passe

Avec votre compte
Facebook ou Coopol

Coopol connect
Parti socialiste

Adhérez au PS Débattre, agir
et préparer l'avenir

Soutenez le PS De l'énergie pour
le changement

Contactez le PS Entrez en contact avec
le PS près de chez vous

Web TV du parti socialiste

Élections 2012 - Présidentielle et législatives

Élections 2012 - Présidentielle et législatives

Economie, entreprise, industrie Jeudi 12 Avril 2012 à 12:33

François Hollande: «le rôle d'un responsable politique c'est de dominer les marchés»

François Hollande était l'invité de Des Paroles et Des Actes sur France 2 hier, mercredi 11 avril. Il a expliqué ses engagements, présentés il y a maintenant plus de trois mois, «60 engagements, parce que je voulais être clair avec les Français», «pas besoin d‘aller sortir une proposition de dernière heure pour susciter une conviction de dernière minute» a-t-il estimé.

>> Les 60 engagements pour la France de François Hollande

>> L'agenda du changement, les premières mesures

 

«Des réformes efficaces, justes, utiles pour les Français»

«Réforme fiscale», «réforme bancaire, séparer pour maîtriser la finance les activités spéculatives des activités de dépôt et de crédit, décentralisation», «réforme pour la jeunesse, l’éducation, l’emploi, l’insertion, contrat de génération que j’ai proposé, voilà ce qui doit donner aussi une espérance», le candidat à l'élection présidentielle à présenter ses engagments pour retrouver la justice et redresser le pays.

L'agenda du changement, les premières décisions

«D’abord sur l’exemplarité de l’Etat, la baisse des rémunérations du chef de l’Etat, du Premier ministre, des ministres (...), mais aussi des mesures sur la composition du gouvernement, paritaire, autant de femmes que d’hommes. Exemplarité charte éthique pour les membres du gouvernement, pas de cumul de mandat, pas de conflit d’intérêts. Et puis des premières mesures sur le pouvoir d’achat avant même qu’il y ait le renouvellement de l’Assemblée nationale. Ensuite, les réformes de structure (...) Et puis, enfin, nous aurions à l’automne des réformes institutionnelles dont, je l’ai dit, la justice qui devra être consacrée comme indépendante, le non-cumul des mandats pour les parlementaires et aussi l’introduction d’une part de proportionnelle et le droit de vote uniquement pour les élections municipales pour les étrangers qui sont depuis longtemps sur notre territoire» a-t-il développé.

«Le rôle d‘un responsable politique c’est de dominer les marchés»

«Nous avons besoin de croissance si nous voulons atteindre nos objectifs de maîtrise de la dette, donc moi je ne jouerai pas avec la spéculation» a-t-il souligné. «Si elle vient nous prendrons les mesures appropriées», «ce serait quand même un comble que le peuple français décide de choisir un président, et qu’ensuite on dise « écoutez, on est désolés mais les marchés en ont décidé autrement »». «Non, la démocratie est plus forte que les marchés à condition qu’elle s’arme !». «Je ne reverrai pas les promesses simplement parce qu’il y a des marchés qui sont dans la turbulence» a-t-il indiqué.

«J’appelle les Français à me donner cette force-là au premier tour»

Renégociation du traité européen, rétablissement de la progressivité de l’ISF et de l'ancien niveau des prélèvements ou encore désengagement d' Afghanistan au lendemain de l’élection présidentielle, pour avoir terminé à la fin de l’année 2012, le candidat à la présidence de la République a développé ses engagements avant de s'adresser directement aux Français :

«Je fais en sorte de faire le meilleur résultat, j’appelle les Français à me donner cette force-là au premier tour, et puis, au second tour, je rassemblerai.»