Connectez-vous

Identifiez-vous :

Avec votre compte
Parti-socialiste.fr

Saisissez votre adresse de courriel
Saisissez votre mot de passe

Avec votre compte
Facebook ou Coopol

Coopol connect
Parti socialiste

Adhérez au PS Débattre, agir
et préparer l'avenir

Soutenez le PS De l'énergie pour
le changement

Contactez le PS Entrez en contact avec
le PS près de chez vous

Web TV du parti socialiste

Élections 2012 - Présidentielle et législatives

Élections 2012 - Présidentielle et législatives

Santé, solidarité et personnes âgées Vendredi 30 Mars 2012 à 18:00

«François Hollande porte un projet pour les citoyens de France, quelles que soient leurs origines»

>> Le site de François Hollande

Razzy Hammadi était vendredi 30 mars en chat sur "Le Monde.fr." Il est revenu sur les engagements de François Hollande pour les quartiers populaires.

Le secrétaire national aux services publics a d'abord evoqué les objectifs de François Hollande en terme de rupture avec les politiques menées par le candidat sortant, rappelant que François Hollande «propose avant toute chose un changement de philosophie, une véritable rupture dans les politiques menées jusqu'à présent, faites de saupoudrages, d'annonces de plans Marshall et autres "Espoirs banlieues", dont les effets n'ont jamais eu lieu».

>> Les 60 engagements pour la France de François Hollande

«Il propose la mobilisation du droit commun à tous les niveaux et dans l'ensemble des politiques, une deuxième génération pour le programme de rénovation urbaine, la volonté de traiter l'humain autant que l'urbain, et l'idée de reconditionner tout investissement dans le béton à une véritable politique d'emploi, d'insertion, d'éducation, mais aussi de transports et d'infrastructures».

>>Retrouvez l'intégralité du chat sur Le Monde.fr

C'est également contre la désertification et les inégalités d'accès aux soins que Razzy Hammadi a tenu à presenter les propositions du candidiat àla présidence de la république.

Rappellant que,«dans la loi du 1er juillet 2003 installant l'ANRU, l'objectif de lutte contre les inégalités de santé était spécifié dans la loi elle-même». «Cela a été oublié en cours de chemin. Pas par les habitants qui y vivent».

«Ce qui vaut pour la santé vaut pour la sécurité» a-t-il développé. «Le gouvernement a fait plus pour les territoires riches et moins pour les territoires pauvres. Il y a moins de médecins et de policiers à Bagnolet qu'à Neuilly. Nous voulons y remédier à travers un redéploiement et la création de postes d'agents de police, au travers des zones prioritaires de sécurité et de prévention et du rétablissement de la police de proximité».