Connectez-vous

Identifiez-vous :

Avec votre compte
Parti-socialiste.fr

Saisissez votre adresse de courriel
Saisissez votre mot de passe

Avec votre compte
Facebook ou Coopol

Coopol connect
Parti socialiste

Adhérez au PS Débattre, agir
et préparer l'avenir

Soutenez le PS De l'énergie pour
le changement

Contactez le PS Entrez en contact avec
le PS près de chez vous

Web TV du parti socialiste

    Economie, entreprise, industrie Lundi 22 Août 2011 à 16:56

    Internet: le PS s'oppose aux plafonds de consommation

    Benoît Hamon est revenu ce matin sur la révélation du site OWNI, selon lequel trois grands opérateurs des télécoms souhaiteraient mettre en place des plafonds de consommation et donc à remettre en cause l’internet illimité. Pour lui, les internautes sont aujourd’hui les "vaches à lait" desquelles les opérateurs "se nourrissent abondamment". Il a réaffirmé la volonté du PS de ne pas accepter une remise en cause de la neutralité de l’internet, "notamment à travers l’accès qui pourrait être limité à un certain nombre de technologies avec des abonnements qui interdiraient l’usage de certains logiciels ou du « peer-to-peer »".

    Le porte-parole du PS a rappelé qu'aujourd’hui, un emploi sur quatre créé en France est lié à l’économie numérique, et que cette économie représente 3,2% du PIB. Que ces créations d'emplois trouvent leur origine dans la stratégie de démocratisation d’internet.

    Selon Benoît Hamon, "cette stratégie aurait pour but d’augmenter les marges des grands opérateurs mais elle remettrait en cause la démocratisation du net, la neutralité du web". Pour conclure, il a rappelé la proposition de loi s'y opposant, déposée par Christian Paul à l’Assemblée nationale au nom du Parti socialiste, qualifiant le projet "d'inacceptable" et et s'y opposant fermement.

    >> Voir l'article d'OWNI

    Pour préparer le changement en 2012, on a besoin de vous !

    Que vous souhaitiez simplement être informé de nos initiatives, convaincre dans votre entourage ou bien participer à nos campagnes, abonnez vous à notre newsletter: