Connectez-vous

Identifiez-vous :

Avec votre compte
Parti-socialiste.fr

Saisissez votre adresse de courriel
Saisissez votre mot de passe

Avec votre compte
Facebook ou Coopol

Coopol connect
Parti socialiste

Adhérez au PS Débattre, agir
et préparer l'avenir

Soutenez le PS De l'énergie pour
le changement

Contactez le PS Entrez en contact avec
le PS près de chez vous

Web TV du parti socialiste

    Emploi et travail Mercredi 22 Août 2012 à 12:30

    Jean-Marc Ayrault : "le redressement du pays, ce n’est pas l’agitation permanente"

    Le Premier ministre s'est exprimé mercredi 22 août sur RMC / BFMTV où il est revenu sur les premières réformes du gouvernement.

    Le premier ministre l'a rappelé, le mandat donné par les Français au Président de la République doit permettre le redressement du pays et cela s'inscrit dans une action de long terme et des chantiers que le gouvernement veut engager dans la durée :

    Ma feuille de route, c’est de réussir le redressement du pays, et je dis bien « le redressement », ça veut dire que notre pays s’est affaibli sur le plan économique, sur le plan industriel, sur le plan social, sur le plan de son influence, c’est réussir le redressement du pays, donc ça, ça demande beaucoup d’efforts, ça demande du temps, ça demande aussi de la justice.

    Jean-Marc Ayrault récuse les accusations de détricotage des réformes du précédent gouvernement. Le gouvernement n'a fait que "supprimer les injustices" et réaliser les engagements pris pour améliorer la vie des Français : "la retraite à 60 ans pour ceux qui ont commencé à travailler jeunesl’augmentation de rentrée scolaire pour les familles modestes, soit cinq millions d’enfants qui a été versée, l’augmentation du Smicl’encadrement des loyersla diminution du salaire du président de la République, du Premier ministre et des membres du gouvernement, l’exemplarité".

    Nous ne sommes pas, là, en train d’observer les événements, nous sommes dans l’action…Maintenant, il s’agit d’engager des réformes en profondeur, de continuer à s’occuper des urgences, les urgences, c’est les plans sociaux…

    >> Voir le dossier sur l'action du gouvernement et les engagements tenus