Connectez-vous

Identifiez-vous :

Avec votre compte
Parti-socialiste.fr

Saisissez votre adresse de courriel
Saisissez votre mot de passe

Avec votre compte
Facebook ou Coopol

Coopol connect
Parti socialiste

Adhérez au PS Débattre, agir
et préparer l'avenir

Soutenez le PS De l'énergie pour
le changement

Contactez le PS Entrez en contact avec
le PS près de chez vous

Web TV du parti socialiste

    Economie, entreprise, industrie Jeudi 19 Juillet 2012 à 11:56

    Najat Vallaud-Belkacem : "la défiscalisation des heures supplémentaires est inefficace et contreproductive"

    L'article concernant les heures supplémentaires dans le collectif budgétaire a été voté dans la nuit de mercredi à jeudi.

    Conformément aux promesses de campagne, et réclamée par tous les syndicats depuis 2009, cette "arme de destruction massive pour l'emploi" en période de chômage élevé selon l'expression de François Hollande, est désormais supprimée.

    Dorénavant, ces heures supplémentaires seront imposables pour tous les salariés. La porte-parole a tenu à rappeler que la majoration de 25% de la rémunération était, quant à elle, maintenue. Seule exception, "les entreprises [de moins de 20 salariés] continuent à bénéficier de la déduction des cotisations patronales" afin de les protéger dans cette période où elles subissent la crise le plus durement. Interrogée sur la baisse du pouvoir d'achat que cette mesure pouvait entraîner, la ministre a rappelé : 

    "A chaque fois que vous réfléchissez en termes d’heures supplémentaires et donc de pouvoir d’achat pour les salariés concernés, pensez toujours bien parallèlement à l’abrogation de la TVA sociale."
    Par ailleurs, la porte-parole du gouvernement a souligné l'avis de la Cour des Comptes sur l'inefficacité de cette mesure sans pour autant inciter les entreprises à recruter :

    "Ces heures supplémentaires ont sans doute supprimé en France entre 40 et 80 000 emplois depuis qu’elles ont été mises en place, qu’elles coûtaient 5 milliards d’euros par an et qu’elles n’apportaient pas grand-chose en réalité à la croissance et à l’activité productive du pays…"

     

    >> Lire l'article Projet de loi de finances rectificatives : l'effort juste