Connectez-vous

Identifiez-vous :

Avec votre compte
Parti-socialiste.fr

Saisissez votre adresse de courriel
Saisissez votre mot de passe

Avec votre compte
Facebook ou Coopol

Coopol connect
Parti socialiste

Adhérez au PS Débattre, agir
et préparer l'avenir

Soutenez le PS De l'énergie pour
le changement

Contactez le PS Entrez en contact avec
le PS près de chez vous

Web TV du parti socialiste

Le changement

Le changement

Economie, entreprise, industrie Lundi 17 Septembre 2012 à 14:45

Pierre Moscovici : le relèvement du plafond du livret A effectif au 1er octobre

Pierre Moscovici, ministre de l'Economie et des Finances était l'invité dimanche 16 septembre du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro. A cette occasion, le ministre est revenu sur la déclaration de François Hollande dimanche 9 septembre, l'action du gouvernement et en particulier sur le relèvement du plafond du livret A au 1er octobre.

Désendetter la France

En premier lieu, Pierre Moscovici a insisté sur l'importance du désendettement de la France compte tenu de l'état de l'économie française:

C'est une économie aujourd'hui en stagnation depuis plusieurs trimestres. C'est une économie qui a tout de même vu ses déficits croître jusqu'à plus de 5% du PIB quand nous sommes arrivés. C'est une économie qui a 600 milliards d'euros de dette publique de plus qu'il y a 5 ans. [...] il faut comprendre qu'avec les 10% de taux de chômage qui sont là, tout cela exige des efforts.

Puis d'expliquer le but du désendettement: retrouver de la souveraineté par rapport au marché, mais aussi à l'échelon international conserver "la crédibilité de la France".

Préserver le pouvoir d'achat

Le ministre pose un diagnostic clair:

Aujourd'hui l'économie française est pénalisée d'abord et beaucoup par une insuffisance de la consommation, par une insuffisance de pouvoir d'achat, et c'est la raison pour laquelle nous voulons préserver le pouvoir d'achat.

Et d'illustrer son propos par les engagements déjà tenus par le gouvernement: baisse du prix des carburants, augmentation de l'allocation de rentrée scolaire, suppression de la TVA "sociale", augmentation du Smic ou encore retraite à 60 ans. Pierre Moscovici a, par ailleurs, tenu à préciser que "les retraités de ce pays n'ont rien à craindre de la gauche" bien qu'on ne puisse traiter tous les retraités de la même façon :

Quand on est retraité et aisé, très aisé ou riche, on est riche avant d'être retraité.

Les plafonds du livret A et du livret Développement Durable remontés

Pierre Moscovici a également annoncé les remontées du plafond du livret A à 19 125€ et de celui du livret Développement Durable à 12 000€. Ce que le ministre explique par sa volonté de réorienter l'épargne vers "des emplois utiles à l'économie" et vers le logement social. Annonçant sa mise en œuvre le 1er octobre, le ministre a également précisé:

Les ressources que va dégager la hausse du plafond, seront affectées à la Banque Publique d'Investissement, ce qui permettra à celle-ci de disposer d'une force de frappe immédiate de 30 milliards d'euros

Changer notre modèle de développement

S'agissant de l'ouverture prochaine de la conférence environnementale, le ministre a réaffirmé son importance à plusieurs titres:

Elle manifeste en effet qu'il y a une volonté qui est la nôtre qui est de changer notre modèle de développement, d'aller vers un modèle de développement qui soit à la fois économique, social et écologique

Avant de rappeler l'opposition du président et du gouvernement à l'exploitation des gaz de schistes, en raison de la gravité des nuisances environnementales liées à son exploitation par fracturation hydraulique.

La France au cœur du changement européen

Enfin le ministre a expliqué l'action de la France pour la réorientation de la construction européenne à travers trois axes:

  • l'adoption du "paquet-croissance" par le Conseil européen, qui concerne l'augmentation du capital de la Banque européenne d'investissement, l'utilisation des fonds structurels, la mise en place de "project bunds" et la taxation des transactions financières;
  • le mécanisme européen de stabilité;
  • la réduction des taux d'intérêt pour les pays sur lesquels s'exerçait une spéculation hasardeuse à travers la mise en place d'un nouvel instrument qui permet précisément des rachats d'obligations sans limite.

Et d'insister sur la transposition du pacte budgétaire:

"Il n'y a pas de règle d'or inscrite dans la Constitution, il n'y a pas de remise en cause de notre souveraineté et ce que je dis là, c'est ce qu'a dit le Conseil Constitutionnel."

Contre l'intolérance

Pour conclure, Pierre Moscovici a commenté les manifestations salafistes devant l'ambassade américaine:

Il est hors de question de tolérer des manifestations de femmes voilées, de prières dans la rue, tout ce qui va dans le sens de l'intolérance. C'est impossible: on ne peut pas laisser un petit groupe dévoyer l'image de l'Islam de France. Et on trouvera toujours le président de la République, le Premier ministre et le ministre de l'Intérieur en face de ces manifestations.

>> Revoir l'intervention de François Hollande du dimanche 9 septembre

>> Voir les engagements tenus du gouvernement

>> En savoir plus sur l'action du gouvernement