Connectez-vous

Identifiez-vous :

Avec votre compte
Parti-socialiste.fr

Saisissez votre adresse de courriel
Saisissez votre mot de passe

Avec votre compte
Facebook ou Coopol

Coopol connect
Parti socialiste

Adhérez au PS Débattre, agir
et préparer l'avenir

Soutenez le PS De l'énergie pour
le changement

Contactez le PS Entrez en contact avec
le PS près de chez vous

Web TV du parti socialiste

Emploi et travail Lundi 9 Mai 2011 à 16:31

Réponse à Laurent Wauquiez : « Le cancer c'est le chômage, pas les chômeurs ! »

David Assouline, a réagi à «la plaidoirie indigeste» «de procureur» faite hier par Laurent Wauquiez «contre les pauvres et les étrangers». Laurent Wauquiez a dit vouloir «s'attaquer à la principale injustice qui existe dans notre pays», à savoir résidait dans le fait pour celui qui travaille de ne pas avoir un véritable écart avec celui qui bénéficie des minima sociaux. «Cette situation pour moi est le véritable cancer de la société Française», avait-il même ajouté. 

 

« Le cancer c'est le chômage, ce n'est pas les chômeurs ! »

David Assouline a relevé que pour Monsieur Wauquiez donc, «la principale injustice ce n'est pas l'écart qui se creuse entre les plus pauvres et les fortunés, ce n'est pas l'écart qui ne cesse d'augmenter entre les salariés et les grands patrons», «non pour Monsieur Wauquiez, c'est que les plus pauvres, tombés dans une situation de misère en touchant les minima sociaux, parce que ce gouvernement a été incapable de relancer l'emploi, puissent à 2 toucher autant qu'un travailleur au Smic !». «Nous lui répondons fermement. Le cancer c'est le chômage, ce n'est pas les chômeurs!».
 

La réalité des faits dément cette rengaine empruntée à l'extrême droite

«D'autant que la véritable injustice pour les smicards c'est que le Smic n'a bénéficié d'aucun coup-de -pousse depuis 4 ans. Ce qui c'est traduit par une baisse importante de leur pouvoir d'achat» a indiqué le secrétaire national. Il a également expliqué la réalité des faits face à la rengaine empruntée à l'extrême droite qui voudrait que les étrangers touchent trop gracieusement des prestations sociales : «contrairement à toutes les idées reçues, aujourd'hui les étrangers versent chaque année, 60 milliards d'impôts et de charges sociales et en reçoivent en contrepartie 48 milliards, d'allocation». «Ce qui représente une rentrée nette de 12 milliards pour l'État» a-t-il exposé.
 

Le bilan de Nicolas Sarkozy : une vraie ouverture à l'extrême droite

«Les propos de Monsieur Vauquiez nous montrent bien la musique que l'UMP va nous jouer pendant un an» a-t-il estimé avant de tirer le réel bilan de Nicolas Sarkozy : « Il a commencé son quinquennat avec une fausse ouverture à gauche, qui n'était qu'un simple débauchage de personnes, pour finir en vraie ouverture à l'extrême droite, c'est à dire à ses idées et à sa politique» a-t-il conclu.
 

Pour préparer le changement en 2012, on a besoin de vous !

Que vous souhaitiez simplement être informé de nos initiatives, convaincre dans votre entourage ou bien participer à nos campagnes, abonnez vous à notre newsletter: