Connectez-vous

Identifiez-vous :

Avec votre compte
Parti-socialiste.fr

Saisissez votre adresse de courriel
Saisissez votre mot de passe

Avec votre compte
Facebook ou Coopol

Coopol connect
Parti socialiste

Adhérez au PS Débattre, agir
et préparer l'avenir

Soutenez le PS De l'énergie pour
le changement

Contactez le PS Entrez en contact avec
le PS près de chez vous

Web TV du parti socialiste

    Société Lundi 24 Février 2014 à 15:39

    Revivez Les Entretiens de Solférino du 5 mars : «L'égalité professionelle entre les femmes et les hommes»


     

    Le 5 mars, à partir de 18h30, suivez en direct le nouveau numéro des Entretiens de Solférino sur «L'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes». 

    À cette occasion, seront présentes : 

    • Barbara Romagnan, députée du Doubs et co-rapporteure pour information sur le projet de loi-cadre sur l’égalité femmes-hommes

    • Séverine Lemière, économiste à l'IUT Paris Descartes, 

    • Françoise Milewski, économiste à l'OFCE,

    • Delphine Mayrargues, Secrétaire nationale à la formation

    Le débat sera animé par Thalia Breton. 

    Durant ces entretiens de Solférino, les différentes intervenantes sont revenues sur la question des inégalités femmes-hommes dans la sphère professionnelles. 

    Le débat débute par un constat dressé par Delphine Mayrargues : «80% des bas salaires sont des femmes, parfois cumulé avec le temps partiel» et Françoise Milewski indique que l'écart de salaire est de l'ordre de 27% entre les femmes et les hommes.

    Pourquoi cet écart ? Plusieurs raisons sont avancées par les intervenantes :

    Pour Françoise c'est la conséquence du temps partiel et de la ségrégation professionnelle. De plus, à poste égal les femmes n'ont pas le même salaire. Pour retrouver l'origine de ces inégalités il ne faut donc pas les considérer à un instant T mais considérer l'ensemble du processus qui conduit à celle-ci.

    Est également avancée la nature de l'emploi: les femmes sont majoritaires dans les métiers du Care et de l'aide aux personnes. Ces métiers sont peu reconnus et donc peu valorisés au niveau salarial.

    La précarité de l'emploi est également caractéristique des femmes, de même que les emplois au SMIC. 

    Enfin, les intervenantes reviennent sur le fait que l'emploi à temps partiel, majoritairement exercé par des femmes est souvent un emploi en CDI ce qui contribue à ancrer la pauvreté dans l'emploi. C'est le cas également pour les emplois aidés occupés par des femmes, plus souvent à temps partiel et qui permettent une moins bonne insertion professionnelle.

    L'enjeu est donc aujourd'hui de revaloriser les métiers pratiqués par les femmes, notamment les métiers du Care, mais également c'est aux pouvoirs publics de mener des politiques pour la réduction des inégalités. La discussion a porté également sur une réforme fiscale qui devra prendre en compte la question ces inégalités.

     

    >> Retrouvez les photos de l'évènement :

    > Consulter la Revue socialiste «le temps des femmes»