Vous ne pouvez pas aller voter ?
Pensez à faire une demande de procuration
Cliquez ici pour faire votre demande

Migrants et réfugiés : le PS soutient la campagne Ensemble des Nations-Unies

L’année 2015 marquait le paroxysme d’une crise migratoire sans précédent : plus d’un million de migrants auront ainsi rejoint le sol européen au péril de leur vie, fuyant conflits armés, persécutions, discriminations, précarité économique, évènements climatiques… Prenant la mesure du défi nouveau que notre pays devait relever, le gouvernement s’efforçait d’apporter des réponses durables et structurelles aux difficultés récurrentes posées par nos dispositifs d’accueil et de créer les conditions d’un accueil décent du plus grand nombre, notamment via l’adoption de la loi du 29 juillet 2015, réformant notre système d’asile.

Initiateurs de l’appel du 3 septembre 2015, L’accueil des réfugiés : pour nous, c’est oui !, Jean-Christophe Cambadélis -Premier secrétaire du Parti Socialiste- et Pierre Cohen –alors président de la Fédération Nationale des Elus Socialistes et Républicains (FNESR)- s’imposaient alors comme les fers de lance d’un mouvement inédit de mobilisation concrète en faveur des réfugiés : de nombreux élus socialistes et apparentés ont en effet concouru à l’ancrage territorial de cet appel en parvenant à constituer un réseau de villes solidaires ayant à ce jour accueilli de nombreuses familles sur leur territoire.
Au-delà, nos élus ont fortement contribué, notamment dans le cadre de leurs activités au sein du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l’Europe, tant à l’amplification de ce mouvement de solidarité à l’échelle européenne qu’à un regain d’attention envers la question migratoire au niveau de l’Union Européenne, puis au niveau mondial.

Accueilli par l’Assemblée Générale le 19 septembre 2016, le Sommet des Nations-Unies pour les Réfugiés et les Migrants, première réunion internationale de haut niveau consacrée aux migrations internationales, représentait une occasion historique de renforcer le répertoire d’actions et la coordination de la communauté internationale dans ce domaine. La signature de la Déclaration de New York à l’unanimité des 193 membres atteste de la volonté politique renouvelée des dirigeants mondiaux à sauver des vies, promouvoir les droits de l’homme, et prendre leur part de responsabilités dans une gestion plus humaine et responsable des mouvements massifs de réfugiés et migrants.

Directement issue de ce Sommet et portée à l’échelle du système des Nations-Unies, la campagne Ensemble, qui se poursuivra jusqu’au second semestre 2018 -où elle devrait aboutir à l’adoption de deux Pactes Mondiaux sur les Réfugiés et les Migrants-, invite à appréhender la question migratoire sous l’angle des droits humains. Parmi les principales ambitions de cette campagne, la création d’une coalition entre des agences les Nations-Unies, les Etats membres, le secteur privé, la société civile et la sphère académique, engagée à répondre à la montée de la xénophobie ; la promotion d’une action globale en faveur de la non-discrimination et de l’acceptation des réfugiés et migrants ; la réaffirmation des bénéfices économiques des migrations internationales à l’économie des pays d’accueil comme à celle des pays d’origine ; la reconnaissance et la prise en compte adaptée des préoccupations légitimes des communautés hôtes… Parmi les retombées attendues : une mobilisation accrue des différents acteurs, la sensibilisation des opinions publiques et le renforcement des liens entre communautés hôtes et migrantes via l’organisation d’évènements Ensemble ; ou la constitution d’un répertoire de bonnes pratiques, d’outils de diffusion et de bases chiffrées sur les flux de réfugiés et de migrants.

Autant de problématiques qui entrent aujourd’hui pleinement en résonance avec notre actualité nationale. Alors que les conflits armés et le creusement des inégalités de développement continuent d’alimenter la crise migratoire : plus de 350 000 personnes ont encore risquées leur vie pour rejoindre l’Europe en 2016 et près de 250 000 sont attendues en 2017. Alors que, partout en Europe et particulièrement en France -à la faveur de la campagne électorale que nous vivons-, la montée des populismes participe à la libération de la parole raciste, à l’encrage de représentations erronées des migrants, à la diffusion de contre-vérités sur l’immigration, à l’exacerbation des nationalismes, et en dernière analyse, au repli sur soi…

Fidèle à ses valeurs, le Parti Socialiste soutient la campagne Ensemble et invite chacun d’entre nous -associations, entreprises, élus, communauté académique- à y prendre part afin de conforter la France dans son rôle de terre d’accueil et de poursuivre, ensemble, notre effort universel en faveur de l’accueil des réfugiés et migrants.

Ensemble Marie-Laure Fages