BRÉSIL : le Parti socialiste dénonce l’assassinat d’une élue

17 mars 2018

Marielle Franco, conseillère municipale de Rio de Janeiro, au Brésil, a été assassinée par des tueurs professionnels. Engagée politiquement dans un parti de gauche, le PSOL, elle défendait les plus pauvres, et en particulier les jeunes noirs victimes principales du crime et de l’exclusion sociale.

Marielle Franco venait d’être désignée par le conseil municipal rapporteure de l’intervention militaire à Rio décidée par le président de fait, Michel Temer, dont elle critiquait la nécessité et la brutalité.

Depuis 2016, le Brésil s’enfonce dans le déni de droit, l’intolérance sociale et l’insécurité.

Le Parti socialiste condamne ce meurtre avec la plus grande fermeté. Il exprime sa solidarité et ses condoléances à la famille, aux proches, aux amis politiques de Marielle Franco. Il appelle les autorités brésiliennes à renouer vite avec des pratiques démocratiques et à des politiques d’intégration sociale.