Carton jaune monsieur Blanquer !

26 septembre 2017
Le Parti socialiste regrette la démission du Président du Conseil supérieur des Programmes, Michel Lussault. Il le remercie pour le travail accompli pendant trois ans à la tête de cette instance indépendante instaurée par la loi d’orientation et de programmation pour la Refondation de l’école de la République.

Il déplore le niveau des réactions suscitées par cette démission, jusqu’au plus haut niveau de la rue de Grenelle. Imagine-t-on les précédents ministres de l’Education nationale, Vincent Peillon, Benoit Hamon ou  Najat Vallaud-Belkacem, réagir de la sorte ? Imagine-t-on le tollé qui s’en serait suivi ?

L’outrance n’est jamais bonne conseillère. Surtout lorsqu’elle vise à éviter de discuter sur le fond des raisons exposées par Michel Lussault pour justifier son départ.

Une fois encore, le Ministre choisit la polémique. Une fois encore, il se pose en tenant d’une contre réforme. Une fois encore, il prend la tête de l’école de la revanche. Nous continuerons pour notre part à défendre ce que Michel Lussault appelait « l’élite de l’éducation pour tous ».