Connectez-vous

Identifiez-vous :

Avec votre compte
Parti-socialiste.fr

Saisissez votre adresse de courriel
Saisissez votre mot de passe

Avec votre compte
Facebook ou Coopol

Coopol connect
Parti socialiste

Adhérez au PS Débattre, agir
et préparer l'avenir

Soutenez le PS De l'énergie pour
le changement

Contactez le PS Entrez en contact avec
le PS près de chez vous

Web TV du parti socialiste

Emploi et travail Samedi 12 Janvier 2013 à 9:49

Accord sur la sécurisation de l’emploi : une victoire majeure du dialogue social pour l’emploi, la compétitivité et la croissance

Harlem Désir, Premier secrétaire du Parti socialiste

Je me félicite du résultat positif de la négociation sur la sécurisation de l’emploi, et je salue l’ensemble des partenaires sociaux qui y ont pris part. Cet accord est un succès absolument majeur pour la démocratie sociale et pour la méthode choisie par le Président de la République et initiée avec la Conférence sociale. 

C’est une victoire très importante pour le dialogue social au service de l’emploi, de la compétitivité et de la croissance, et un pas essentiel contre la précarité et pour les droits des salariés.

Cet accord va permettre d’inscrire dans la loi des avancées majeures pour la sécurisation des salariés. C’est un acte fort pour leur protection face à l’explosion des contrats précaires.

Je me félicite particulièrement de la naissance d’une véritable sécurité sociale professionnelle avec notamment la généralisation des complémentaires santé, des droits rechargeables à l’assurance chômage, et la création pour chaque salarié d’un compte personnel de formation. La sur-taxation des contrats précaires et la lutte contre le temps partiel subi permettront de lutter contre la précarité. L’accord encouragera également l’embauche des jeunes en CDI. 

Les entreprises pourront mieux anticiper les mutations de l’économie dans un cadre régulé et encadré : recours à l’activité partielle simplifié pour éviter des licenciements, accords maintien dans l’emploi soumis à un accord majoritaire des représentants de salariés ou à l’homologation administrative par les services du Ministère du Travail. Les salariés auront des représentants aux conseils d’administration et de surveillance des grandes entreprises, dotés de véritables pouvoirs d’administrateurs afin de prendre part à leurs choix stratégiques. 

Le Parti socialiste tiendra toute sa place aux côtés du Gouvernement et des partenaires sociaux dans la bataille pour le redressement économique et le changement. Il sera une force de proposition, notamment avec les trois grands chantiers qui ont été engagés mardi dernier par notre Bureau national : la démocratie dans l’entreprise, la progression professionnelle tout au long de la vie, et les conditions et la santé au travail.