Connectez-vous

Identifiez-vous :

Avec votre compte
Parti-socialiste.fr

Saisissez votre adresse de courriel
Saisissez votre mot de passe

Avec votre compte
Facebook ou Coopol

Coopol connect
Parti socialiste

Adhérez au PS Débattre, agir
et préparer l'avenir

Soutenez le PS De l'énergie pour
le changement

Contactez le PS Entrez en contact avec
le PS près de chez vous

Web TV du parti socialiste

Élections 2012 - Présidentielle et législatives

Élections 2012 - Présidentielle et législatives

Vie du PS Mercredi 14 Mars 2012 à 13:51

Caricature, impuissance, agressivité : le programme du candidat sortant

Ce matin sur Europe 1, le président-sortant a confirmé une fois de plus le sens donné à sa candidature : la caricature, l'impuissance et l'agressivité.

La caricature, lorsque le candidat-sortant a prétendu que François Hollande allait bloquer "les prix du pétrole" en s'adressant à "l'Arabie Saoudite et à l'Iran", alors que le candidat socialiste a proposé, à juste titre, de bloquer les prix à la pompe - et non à la production ! - comme le prévoit la législation, avant l'introduction d'une TIPP flottante qui permettra de rembourser au contribuable le gain indu qu'encaisse toujours l'Etat sous l'autorité de ce gouvernement, lors d'une hausse des prix du pétrole.

L'impuissance éhontée lorsqu'il a appelé les consommateurs à faire jouer la concurrence face à la hausse des prix du pétrole, alors même que cette hausse est généralisée sur l'ensemble du territoire, confirmant par là-même qu'il ne ferait absolument rien contre cette situation insupportable pour des millions de Français.

L'agressivité, lorsqu'il a qualifié de "ridicule" la proposition de François Hollande de retirer le mot "race" de la Constitution. Ce n'est pas le "ridicule" mais bien l'agressivité de la réaction du candidat-sortant qui a "dépassé les bornes". Sur un sujet aussi grave, un tel symbole serait un message immense adressé à toutes les victimes de discriminations.

Caricature, impuissance, agressivité, tels sont les mots d'ordre du candidat-sortant pour faire diversion et masquer une fois de plus son manque cruel de propositions et l'échec de sa politique durant 5 ans.