Connectez-vous

Identifiez-vous :

Avec votre compte
Parti-socialiste.fr

Saisissez votre adresse de courriel
Saisissez votre mot de passe

Avec votre compte
Facebook ou Coopol

Coopol connect
Parti socialiste

Adhérez au PS Débattre, agir
et préparer l'avenir

Soutenez le PS De l'énergie pour
le changement

Contactez le PS Entrez en contact avec
le PS près de chez vous

Web TV du parti socialiste

Education, recherche, culture Jeudi 21 Février 2013 à 20:08

Comité interministériel de la jeunesse : une ambition pour les jeunes de France

Harlem Désir, Premier secrétaire du Parti socialiste
Thierry Marchal-Beck, Président du Mouvement des Jeunes socialistes

Après les emplois d’avenir, la refondation de l’école, les contrats de génération et l’encadrement des loyers, le Parti Socialiste salue les propositions du gouvernement qui met toutes ses forces au service de la grande promesse de François Hollande : faire que les jeunes vivent mieux en 2017 qu’en 2012.

Au cœur de la « priorité jeunesse » du gouvernement, l’affirmation que les jeunes ne sont pas un problème mais la solution, et que toute politique en direction des jeunes doit s’élaborer avec eux. Chaque année, la situation des jeunes sera évaluée et un lien constant sera entretenu avec l’ensemble des représentants de la jeunesse dans sa diversité et son dynamisme.

Les socialistes avancent vers l’égalité avec la garantie universelle des risques locatifs et une mobilité européenne ouverte à tous avec un effort spécifique en direction de jeunes ultramarins. Le doublement du nombre de centres de santé universitaires et les actions visant à améliorer le taux de recours des jeunes à la CMU-C et à une complémentaire santé répondront également aux trop nombreux renoncements aux soins des jeunes. La mise en place d’un service public de l’orientation sera un pas important vers l’accès des jeunes à l’avenir auquel ils aspirent. Enfin, l’ouverture de négociations pour l’allocation d’études et de formation est une avancée historique pour enrayer le salariat étudiant, source d’échec à l’université.

La « garantie jeunes » est une révolution en matière d’insertion des jeunes pour 100 000 jeunes sortis du système sans qualification. D’un montant de 483 euros, l’aide sera forfaitisée et donnera lieu à un accompagnement personnalisé de chaque jeune, gage de réussite. La lutte contre la précarité des jeunes bénéficiera enfin du renforcement de la réglementation des stages et de la protection des stagiaires que la droite n’a jamais appliquée.

Le Parti Socialiste se joint au combat du gouvernement contre les discriminations par la création de 2000 emplois francs pour les jeunes des quartiers populaires, la diversification du recrutement dans la fonction publique et la mise en place de « testing » dans l’accès des jeunes à l’emploi, au logement et à la formation. Nous saluons également la détermination du gouvernement à lutter contre les contrôles au faciès par des mesures de déontologie et de formation des policiers. Enfin, le Parti Socialiste soutient le renforcement de la représentation des jeunes dans l’espace public en valorisant l’engagement associatif, politique et syndical, et en renforçant leur accès au service civique, quel que soit leur origine ou leur milieu social.