Connectez-vous

Identifiez-vous :

Avec votre compte
Parti-socialiste.fr

Saisissez votre adresse de courriel
Saisissez votre mot de passe

Avec votre compte
Facebook ou Coopol

Coopol connect
Parti socialiste

Adhérez au PS Débattre, agir
et préparer l'avenir

Soutenez le PS De l'énergie pour
le changement

Contactez le PS Entrez en contact avec
le PS près de chez vous

Web TV du parti socialiste

Législatives

Législatives

Vie du PS Vendredi 8 Juin 2012 à 9:22

Face au FN, UMP veut dire Un Maximum de Passivité

Les déclarations à "Minute" de Roland Chassain, candidat UMP aux élections législatives dans les Bouches-du-Rhône, sont extrêmement graves. En appelant à une alliance avec le FN pour former un "tout sauf PS", M. Chassain espère à haute voix ce que pensent un trop grand nombre de candidats UMP tout bas, couverts par la direction nationale de leur parti.

La mollesse des réactions de MM. Fillon et Copé est une passivité coupable face à une telle dérive et un rapprochement dangereux avec les thèses de l'extrême droite.
M. Copé a été incapable de s'opposer à la front-nationalisation des idées de son parti.

Il y a désormais une fracture idéologique et éthique profonde entre les tenants d'une ligne républicaine, Mmes Jouanno ou Koskiusko-Morizetn et les partisans toujours plus nombreux d'une porosité et d'une convergence avec le FN, Mme Jouassin, M. Gareaud, M. Chassain.

La tartufferie de M. Copé est inacceptable. Chacun voit bien que l'UMP abrite désormais en son sein, sans réprobation ni sanction, des candidats-passerelles chargés du rapprochement avec l'extrême-droite.

Comme tous les républicains, nous attendons qu'il mette immédiatement un terme à cette ambiguïté inacceptable.