Connectez-vous

Identifiez-vous :

Avec votre compte
Parti-socialiste.fr

Saisissez votre adresse de courriel
Saisissez votre mot de passe

Avec votre compte
Facebook ou Coopol

Coopol connect
Parti socialiste

Adhérez au PS Débattre, agir
et préparer l'avenir

Soutenez le PS De l'énergie pour
le changement

Contactez le PS Entrez en contact avec
le PS près de chez vous

Web TV du parti socialiste

    Libertés, médias, justice et sécurité Jeudi 17 Janvier 2013 à 16:41

    Le Parti socialiste condamne le festival de propos misogynes des sénateurs UMP

    Adeline Hazan, Secrétaire nationale aux Droits des femmes

    Le débat, ce matin, au Sénat sur le projet de loi relatif à la réforme des élections locales a donné lieu à un véritable festival de misogynie de la part des sénateurs UMP.
     
    Le Parti socialiste tient à condamner fermement ces propos outranciers et indignes d’un débat démocratique.
     
    Qualifiant la parité d’ « obsession sexuelle collective », méprisant leurs collègues sénatrices, ces sénateurs se sont livrés à des dérapages inacceptables, a fortiori de la part d’élus de la République.
     
    Ces sénateurs sont allés jusqu’à proposer de "laisser aux femmes le temps de faire leurs preuves", comme si la capacité des femmes à être des responsables politiques était encore à démontrer.
     
    Il est vrai que l’égalité entre les femmes et les hommes ne figure pas, et loin de là, dans les préoccupations de l’UMP comme en témoigne le nouvel organigramme de sa direction.
     
    Les messieurs de l'UMP semblent plus attachés à préserver leurs avantages qu’à faire avancer l'égalité dans la société.
     
    Car c’est bien une réforme d’ampleur qui était débattue aujourd’hui. Cette réforme du mode de scrutin pour les conseillers départementaux s’attache à mettre en place une parité nécessaire dans des conseils où ne siègent aujourd’hui que 13% de femmes.