Connectez-vous

Identifiez-vous :

Avec votre compte
Parti-socialiste.fr

Saisissez votre adresse de courriel
Saisissez votre mot de passe

Avec votre compte
Facebook ou Coopol

Coopol connect
Parti socialiste

Adhérez au PS Débattre, agir
et préparer l'avenir

Soutenez le PS De l'énergie pour
le changement

Contactez le PS Entrez en contact avec
le PS près de chez vous

Web TV du parti socialiste

    Élections 2012 - Présidentielle et législatives

    Élections 2012 - Présidentielle et législatives

    Emploi et travail Vendredi 27 Avril 2012 à 9:28

    Les syndicats de Technicolor reçus à Angers par l’équipe de François Hollande

    Interpellé par l’intersyndicale de Thomson-Technicolor Angers sur l’avenir du site angevin, François Hollande, candidat à l’élection présidentielle, a missionné Alain Rousset, responsable du Pôle productif dans son équipe de campagne. Celui-ci a rencontré les salariés Thomson-Technicolor ce matin en présence du Maire d’Angers Frédéric Beatse, de Christophe Clergeau premier Vice-Président à la Région, Daniel Raoul, Sénateur, Président de la commission économique au Sénat, de Daniel Loiseau, Vice-Président d’Angers Loire Métropole et de Luc Belot, adjoint au Maire d’Angers représentant local de François Hollande.

    Ensemble, ils ont écouté avec grand intérêt les inquiétudes des salariés : la situation de l’usine de fabrication de décodeurs est en effet extrêmement préoccupante, au vu de la faiblesse de la charge de travail.

    Le groupe Technicolor reste pourtant bénéficiaire en 2011, hors charges liées à une dette importante. Il a filialisé son usine d’Angers (Thomson Angers) qui présente un résultat déficitaire de 8 M€ pour la même année. Il a perdu le contrat de la Livebox d’Orange. Le plan de charge ne prévoit plus d’activité après le mois de juin alors même que Technicolor fait monter en charge ses unités de production en Chine et au Vietnam.  Le groupe évoque une réorientation vers des contenus numériques : tournage, postproduction, effets spéciaux.

    Tout semble indiquer une stratégie visant à fermer rapidement le site d’Angers dans les pires conditions.

    Ce site compte à ce jour 357 personnes dont 320 actifs. La moyenne d’âge des salariés est de 52 ans. Technicolor doit donner sa chance au site Angevin. Alain Rousset a affirmé que la sauvegarde de l’emploi et des savoir-faire technologiques français était une priorité. Il souhaite renforcer les liens entre l’Etat et les grands groupes mais aussi entre les collectivités et les entreprises locales. Il a vivement regretté qu’aucune politique industrielle ne soit plus mise en place par le gouvernement et que l’Etat ne dialogue plus autour de la stratégie avec les entreprises.