Connectez-vous

Identifiez-vous :

Avec votre compte
Parti-socialiste.fr

Saisissez votre adresse de courriel
Saisissez votre mot de passe

Avec votre compte
Facebook ou Coopol

Coopol connect
Parti socialiste

Adhérez au PS Débattre, agir
et préparer l'avenir

Soutenez le PS De l'énergie pour
le changement

Contactez le PS Entrez en contact avec
le PS près de chez vous

Web TV du parti socialiste

Élections 2012 - Présidentielle et législatives

Élections 2012 - Présidentielle et législatives

Vie du PS Vendredi 2 Mars 2012 à 15:59

L'instrumentalisation des incidents de Bayonne doit immédiatement cesser

Jean-François Copé fait semblant de ne pas avoir entendu les condamnations sans la moindre ambiguïté de toute forme de violence comme des incidents de Bayonne qui ont été exprimées hier par François Hollande et son équipe.

Il oublie aussi que si des excuses doivent être prononcées c'est par Nicolas Sarkozy qui a employé à propos de François Hollande des mots qui constituent à la fois une calomnie mais surtout une forme de relativisation de l'histoire.    

Nous invitons donc Monsieur Copé à entendre le sévère rappel à l'ordre et au respect du sens des mots du grand rabbin de France Gilles Bernheim.    

La façon dont l'UMP cherche à utiliser les incidents d'hier pour tenter de relancer la campagne de Nicolas Sarkozy est de plus en plus pitoyable.      

Il est temps que l'instrumentalisation des incidents de Bayonne cesse immédiatement.