Connectez-vous

Identifiez-vous :

Avec votre compte
Parti-socialiste.fr

Saisissez votre adresse de courriel
Saisissez votre mot de passe

Avec votre compte
Facebook ou Coopol

Coopol connect
Parti socialiste

Adhérez au PS Débattre, agir
et préparer l'avenir

Soutenez le PS De l'énergie pour
le changement

Contactez le PS Entrez en contact avec
le PS près de chez vous

Web TV du parti socialiste

Élections 2012 - Présidentielle et législatives

Élections 2012 - Présidentielle et législatives

Société Lundi 26 Mars 2012 à 12:29

« M. Sarkozy, maitrisez vos paroles ! »

Ce matin, sur France Info, cherchant à qualifier deux de nos soldats tués à Montauban la semaine dernière, Nicolas Sarkozy a dit : « Je rappelle que deux de nos soldats étaient – comment dire ? – musulmans, en tout cas d'apparence, puisque l'un était catholique. D'apparence... Comme on dit : de la diversité visible. »

Alors que Nicolas Sarkozy avait refusé de lier l’immigration et le drame de Toulouse, il parvient en une phrase à résumer l’ensemble des préjugés dont souffrent nombre de Français aujourd’hui, rappelés constamment à leur origine réelle ou supposée et à leur religion présumée.

Il n’y a pas de couleur de peau qui implique nécessairement une religion, une identité, un socle de valeurs. A quoi bon enfermer nos concitoyens dans des cases, en fonction de ce à quoi ils ressemblent ? Imagine-t-on dire que celui-ci a une « apparence catholique » ou que cet autre « ressemble à un athée » ?

La République ne reconnaît aucune apparence. Il serait temps que Nicolas Sarkozy s’y fasse et qu’il cesse d’utiliser des mots qui divisent.