Connectez-vous

Identifiez-vous :

Avec votre compte
Parti-socialiste.fr

Saisissez votre adresse de courriel
Saisissez votre mot de passe

Avec votre compte
Facebook ou Coopol

Coopol connect
Parti socialiste

Adhérez au PS Débattre, agir
et préparer l'avenir

Soutenez le PS De l'énergie pour
le changement

Contactez le PS Entrez en contact avec
le PS près de chez vous

Web TV du parti socialiste

    Economie, entreprise, industrie Jeudi 13 Septembre 2012 à 9:55

    Œuvrer pour une vraie relance de la croissance européenne

    Michel Destot, Secrétaire national à l’industrie et aux entreprises
    Valérie Rabault, Secrétaire nationale adjointe à l’industrie et aux entreprises

    Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne, confirme ce matin une légère reprise de la production industrielle (hors construction) en Europe en juillet, mais un recul depuis un an (-1.5% pour l’Union Européenne à 27). Il confirme aussi un recul plus important de la production industrielle française sur cette même période (-3.3% sur un an). Il met enfin en perspective le décrochage de notre pays en matière de production industrielle: recul pour la France de 10 points de l’indice de production industrielle depuis 2005, progression de 12 points pour l’Allemagne sur la même période, stabilité pour l’Europe à 27.

    Face à ce décrochage de notre pays en matière industrielle, le gouvernement a pris dès juillet des mesures notamment en faveur de l’industrie automobile. Il annoncera dans quelques jours la création de la Banque Publique d’Investissement (BPI) qui permettra aux petites et moyennes entreprises un meilleur accès au financement indispensable pour financer leur croissance. Le Projet de Loi de Finances pour 2013, présenté dans quelques jours, apportera aussi de nouvelles réponses par une fiscalité plus juste qui favorisera les entreprises qui opteront pour l’investissement plutôt que pour le versement de dividendes ou le rachat.

    Enfin, par son action en juin en faveur du traité européen, le Président de la République a convaincu ses partenaires européens, d’œuvrer pour une vraie relance de la croissance européenne. En mobilisant la Banque européenne d’investissement et les fonds structurels, ce sont 240 milliards d’euros de financement (soit 1/5 du budget quinquennal de l’Europe) qui seront dégagés pour financer des infrastructures, ce qui participera à la relance de la croissance et également de notre industrie.