Connectez-vous

Identifiez-vous :

Avec votre compte
Parti-socialiste.fr

Saisissez votre adresse de courriel
Saisissez votre mot de passe

Avec votre compte
Facebook ou Coopol

Coopol connect
Parti socialiste

Adhérez au PS Débattre, agir
et préparer l'avenir

Soutenez le PS De l'énergie pour
le changement

Contactez le PS Entrez en contact avec
le PS près de chez vous

Web TV du parti socialiste

    Le changement

    Le changement

    Vie du PS Mardi 3 Juillet 2012 à 18:18

    Réaction au discours de politique générale du Premier ministre

    Je salue le discours de politique générale du Premier ministre, qui, avec beaucoup de force et de détermination a fixé à la France le cap de la sortie de crise et de l'après-crise.
     
    C'est le discours de la crédibilité redonnée à la parole politique. Des emplois d'avenir au recrutement de 60 000 enseignants et 5000 policiers et gendarmes, de la banque publique d'investissement aux 500 000 logements annuels mis en construction... les 60 engagements pris par François Hollande seront tenus, malgré le lourd passif légué par dix ans d'errements de la droite et dont l'ampleur a été confirmée par la Cour des Comptes!  
     
    C'est le discours de la responsabilité : les efforts qui doivent être faits pour redresser la France le seront, sans confondre sérieux et austérité : le redressement sera financier, mais aussi productif, social, environnemental et européen. Finance remise au service de l'économie, juste échange, lutte contre les plans sociaux abusifs...aucune réforme de structure ne sera oubliée!
     
    C'est le discours de la justice en commençant par la justice fiscale : la TVA Sarkozy sera supprimée, les plus gros patrimoines et les plus hauts revenus seront sollicités, le capital contribuera autant que le travail, et les classes populaires et moyennes seront protégées. Justice sociale aussi avec la protection du pouvoir d'achat par l'encadrement des loyers et une tarification progressive du gaz, de l'électricité et de l'eau. 
     
    C'est le discours du progrès, auquel rien ne doit jamais justifier de renoncer, et auquel le gouvernement ne renonce en rien : égalité entre les femmes et les hommes, droit au mariage et à l'adoption pour tous les couples dès le premier semestre 2013, acte II de l'exception culturelle française, dose de proportionnelle aux législatives, non-cumul des mandats,  droit de vote des étrangers aux élections municipales...
     
    C'est enfin le discours de la réconciliation : conférence sociale, conférence environnementale, consultation sur l'éducation, assises de la recherche, décentralisation.... Toutes les forces vives du pays seront mobilisées pour remettre la France sur de bons rails.
     
    Après le changement de Président, après le changement de majorité, le temps du redressement de la France dans la justice est venu avec le gouvernement de Jean-Marc Ayrault!