Connectez-vous

Identifiez-vous :

Avec votre compte
Parti-socialiste.fr

Saisissez votre adresse de courriel
Saisissez votre mot de passe

Avec votre compte
Facebook ou Coopol

Coopol connect
Parti socialiste

Adhérez au PS Débattre, agir
et préparer l'avenir

Soutenez le PS De l'énergie pour
le changement

Contactez le PS Entrez en contact avec
le PS près de chez vous

Web TV du parti socialiste

Economie, entreprise, industrie Vendredi 20 Juillet 2012 à 16:07

Réaction aux propos de Jean-François Copé et François Fillon

Messieurs Copé et Fillon, dans leur course à l’échalote pour la Présidence de l’UMP, qui n’ont toujours rien à proposer, rivalisent de violence et de mauvaise foi, en s’attaquant au Ministre du redressement productif.

Mais qui sont ces procureurs pour pouvoir accuser le ministre de mettre en danger la renommée d’une entreprise et des emplois, si ce n’est ceux qui aux commandes de l’Etat pendant 10 ans, ont sacrifié des centaines de milliers d’emplois industriels dans notre pays et dévalorisé nos plus beaux fleurons industriels ?
Ceux qui ont montré tant de complaisance envers des stratégies d’entreprises soldées par des échecs, qui continuaient à privilégier la distribution de dividendes aux actionnaires au moment où elles se préparaient à mettre sur la paille 8000 travailleurs qui n’ont que leur emploi pour vivre ?

Messieurs Copé et Fillon devraient montrer plus d’empathie pour ces salariés et leurs familles que pour ceux qui les ont conduits à cette situation dramatique. En disant les faits tels qu’ils sont, M. Montebourg au contraire valorise tous les entrepreneurs qui agissent dans l’intérêt général et qui avaient tant de mal à trouver un soutien fort de l’Etat, et marque ce qu’est aujourd’hui la volonté essentielle du gouvernement de défendre notre industrie dans la bataille pour le redressement de notre pays.