Connectez-vous

Identifiez-vous :

Avec votre compte
Parti-socialiste.fr

Saisissez votre adresse de courriel
Saisissez votre mot de passe

Avec votre compte
Facebook ou Coopol

Coopol connect
Parti socialiste

Adhérez au PS Débattre, agir
et préparer l'avenir

Soutenez le PS De l'énergie pour
le changement

Contactez le PS Entrez en contact avec
le PS près de chez vous

Web TV du parti socialiste

Société Jeudi 18 Octobre 2012 à 13:55

Réactions aux propos de M. Jacob sur la reconnaissance de la répression du 17 octobre 1961

 

Le Parti socialiste condamne avec la plus grande fermeté les propos consternants et odieux de Christian Jacob, qui critique la reconnaissance par le Président de la République de la répression du 17 octobre 1961.

Depuis l’ouverture des archives officielles les historiens ont établis l’ampleur de la répression meurtrière des manifestations pacifiques d’Algériens conduite sous les ordres du préfet Maurice Papon.

Par ses propos, M.Jacob se fait l'avocat indécent d’une répression qui a enfreint, ce soir du 17 octobre 1961, toutes les valeurs et toutes règles fondamentales de la République.

M.Jacob offre surtout au Préfet Maurice Papon une terrifiante réhabilitation et se livre à une falsification insupportable de l'Histoire. 

Il est tout aussi inquiétant de voir M. Fillon remettre en cause la reconnaissance des crimes de Vichy par le Président de la République François Hollande comme par son prédécesseur Jacques Chirac.

Le Président de la République a, sans repentance mais avec lucidité, reconnu une vérité historique. Au lieu de saluer un geste important de réconciliation, et d’abord des Français avec leur passé, l'UMP imite l'extrême-droite et allume une nouvelle polémique irresponsable pour diviser nos concitoyens. C'est une attitude totalement indigne qui doit cesser immédiatement. Car c’est la vérité qui permet d’apaiser et de réconcilier, c’est elle qui montre la force des valeurs de la République.