Connectez-vous

Identifiez-vous :

Avec votre compte
Parti-socialiste.fr

Saisissez votre adresse de courriel
Saisissez votre mot de passe

Avec votre compte
Facebook ou Coopol

Coopol connect
Parti socialiste

Adhérez au PS Débattre, agir
et préparer l'avenir

Soutenez le PS De l'énergie pour
le changement

Contactez le PS Entrez en contact avec
le PS près de chez vous

Web TV du parti socialiste

Refonder l'école

Refonder l'école

Education, recherche, culture Mardi 4 Septembre 2012 à 17:51

Rentrée scolaire : une priorité respectée

Communiqué du Bureau National

Les conditions de la rentrée scolaire de septembre 2012 ont été largement préparées, et donc préemptées, par l'ancienne majorité, au début de cette année. Les objectifs et les orientations affichés, alors, étaient dangereux pour l'école. Il s'agissait de la baisse revendiquée des postes, de nouvelles fermetures de classes, de la diminution des moyens, de la fragilisation des ambitions, de la mise en concurrence des établissements scolaires.

Afin de conjurer concrètement les risques d'une rentrée scolaire difficile, pour les élèves comme pour les enseignants, le gouvernement a répondu à l'urgence, dès son entrée en fonction, pour réussir la rentrée 2012.

Le collectif budgétaire adopté en juillet dernier, a permis de dégager des moyens nouveaux, d'augmenter le nombre d'enseignants (1 000 postes supplémentaires), d'emplois de prévention et de sécurité (environ 500) et de réouvrir 700 classes. Un effort particulier est conduit en direction des élèves en situation de handicap, avec le recrutement de 1 500 Auxiliaires de vie scolaire (AVS), et en faveur de l'accès à la scolarité pour les moins de 3 ans. Une aide a été apportée pour les familles et les élèves les plus modestes, à travers la majoration de 25 % de l'Allocation de rentrée scolaire (ARS). 

Il y a là un tournant, reconnu de tous, au regard de la logique imposée depuis 5 ans.

En 2013, cet effort sera poursuivi et amplifié. À l'issue de la concertation, actuellement menée avec tous les partenaires sociaux concernés, des changements importants prendront forme : rénovation de l'école primaire, renforcement de l'accès à l'école dès 3 ans, accompagnement personnalisé au collège, démocratisation de l'accès au baccalauréat, et, au-delà, à l'enseignement supérieur, augmentation des postes offerts au concours, refonte de la formation des enseignants dont le métier sera davantage reconnu, avec les Écoles supérieures du professorat, enseignement des valeurs de la République.

Le Parti socialiste soutient la priorité à l'éducation qui est décisive pour l'avenir du pays et celui de la jeunesse.