Connectez-vous

Identifiez-vous :

Avec votre compte
Parti-socialiste.fr

Saisissez votre adresse de courriel
Saisissez votre mot de passe

Avec votre compte
Facebook ou Coopol

Coopol connect
Parti socialiste

Adhérez au PS Débattre, agir
et préparer l'avenir

Soutenez le PS De l'énergie pour
le changement

Contactez le PS Entrez en contact avec
le PS près de chez vous

Web TV du parti socialiste

Syrie

Syrie

Europe et international Samedi 18 Février 2012 à 11:01

Syrie: Le Parti socialiste exige la libération de de Mazen Darwich et Razzan Ghazzawi et des milliers de prisonniers d’opinion.

Je me félicite de l’adoption jeudi, à l’Assemblée Générale des Nations Unies, d’une résolution exhortant le régime syrien à « mettre fin immédiatement » à l’usage de la force contre la population civile et aux violations systématiques des droits de l’homme. C’est la seconde fois que l’Assemblée générale condamne le régime syrien. L’écrasante majorité de ce nouveau vote illustre l’isolement du régime.

Pourtant, en dépit de l’indignation mondiale, le massacre se poursuit. A cause des moyens de guerre employés par le régime syrien, le nombre de victimes est probablement largement supérieur au chiffre de 6000 victimes.       

Je regrette vivement l’impuissance actuelle du Conseil de Sécurité des Nations Unies, entravé par les positions inacceptables de la Russie et de la Chine. Le Parti socialiste demande l’intensification des efforts diplomatiques pour parvenir à l’adoption d’une résolution ferme, visant à faire cesser les violences, qui facilitera la transition démocratique sur les bases du plan de la Ligue arabe et qui ouvrira la possibilité de saisir la justice internationale pour les crimes perpétrés.

Malgré les promesses de référendum sur des réformes constitutionnelles, le régime  a fait procéder à l’arrestation à Damas de 14 opposants, dont le journaliste Mazen Darwich et la bloggeuse Razzan Ghazzawi.

Je suis révoltée par ces nouvelles arrestations et je salue le courage de Mazen Darwich et Razzan Ghazzawi, militants de la liberté et dénonciateurs inlassables la répression, qui n’en sont pas à leur première arrestation. Le Parti socialiste exige leur libération immédiate ainsi que celle de leurs compagnons et des milliers de prisonniers d’opinion.