Egalité entre les territoires

Le territoire doit être réfléchi de manière stratégique pour que chaque bassin de vie soit doté de moyens permettant son développement au service de ses habitants.

Les enjeux

La compétition entre les territoires pour attirer les investissements, services et richesse, augmente considérablement, leurs interdépendances également, alors que la place de la sphère publique a baissé. L’objectif est de sortir de la logique de confrontation qui signifie qu’il y a alors des gagnants et des perdants. La recherche d’équilibres entre territoires doit primer.

Le cadre de vie, l’accès au logement, à l’emploi, aux services publics, aux transports, aux loisirs, etc. sont des composantes essentielles de l’attractivité d’un territoire. Situations géographique, économique, sociale… tout interfère.

Notre pacte républicain exige que les services essentiels soient posés partout. C’est pour cela que nous parlons de politique d’aménagement solidaire sur laquelle l’Etat doit veiller. La pertinence des échelles variant en fonction de la géographie territoriale et des problématiques.

Ce que proposent les socialistes

Nous proposons plus de lien et de coopération.

En tout territoire, rechercher les complémentarités :

  • entre les quartiers de la politique de la ville et le centre urbain actif. Le gouvernement a ainsi créé de nombreux outils qui contribuent à améliorer la vie des habitants
  • entre métropole et territoire rural
  • au sein de la grande ruralité, entre l’armature urbaine et la campagne proche.

Les socialistes entendent amplifier la coopération inter territoriale sur des périmètres élargis et cohérents. Et travailler sur la conception et la mise en place des contrats de réciprocité qui sont en train d’être expérimentés.

En tout territoire, assurer les services essentiels au quotidien :

Le gouvernement a lancé un vaste plan que nous portons depuis plusieurs années et qui répond à des exigences économiques et sociales :

  • l’accès au numérique, indispensable à tout développement économique comme culturel : la couverture en haut débit de tout le territoire d’ici 2022 permettra notamment l’implantation et le développement d’entreprises comme le renforcement de projets éducatifs et un plus large accès aux activités culturelles
  • l’implantation de 1 000 maisons de services au public, regroupant plusieurs services de l’Etat, tels Pôle emploi, les services fiscaux ou les Caisses d’allocations familiale
  • le quadruplement des maisons de santé d’ici la fin de l’année représente autant de gains de temps que de gains économiques et des facteurs d’égalité d’accès aux services publics pour l’ensemble de la population
  • un renforcement de cette dynamique est également à appréhender par une facilitation des déplacements – à l’exemple d’un soutien apporté aux petites stations-services indépendantes ou des facilités de création de nouvelles lignes de transport par autocar.

1000 : C’est le nombre de maisons de service public qui vont être déployées sur tout le territoire d’ici 2017

Ce que propose la droite

La droite entretient une vision concurrentielle des territoires, l’idée que l’égalité territoriale coûte chère. Lorsqu’elle est aux responsabilités, elle n’hésite pas à fermer des services publics, à l’exemple de classes d’école, de services de santé, des gares dans les territoires ruraux. Ce sont des économies à court terme sans analyse des pertes sociétales et économiques sacrifiées.

Ce que propose l’extrême droite

L’extrême droite a une vision totalement centralisatrice du territoire tout en dénonçant ce qui éloigne les centres de décision des citoyens. Elle est en pleine contradiction.

Elle défend une conception identitaire des territoires comme si le brassage des populations n’existait pas. Elle n’a pas de vison dynamique des territoires, préférant opposer les habitants des banlieues à ceux des zones rurales, sans leur donner de perspective d’avenir.

Notre responsabilité, la mienne, celle du gouvernement, c’est l’égalité entre les territoires.

François Hollande, Conférence de presse du 5 Février 2015.

Partagez et diffusez