L’économie 2.0 et les nouvelles opportunités de croissance

Le numérique constitue l’un des axes de croissance essentiels des années à venir. Innovante par essence, la transition numérique doit être accompagnée pour permettre le développement de nouveaux acteurs français.

Les enjeux

La Frenchtech connaît un succès qui ne se dément pas, confirmé lors des grandes rencontres internationales comme le Consumer Electronic Show de Las Vegas. Les startups françaises créent de nouveaux marchés et se développent à l’international. Elles peinent pourtant à se financer au-delà d’un certain seuil et sont parfois contraintes de trouver des investisseurs étrangers pour se développer, voire à s’expatrier.

Le numérique est également porteur en soi de nouvelles activités mais aussi de nouvelles opportunités.  La disponibilité des informations de masse (le big data) permet d’envisager d’apporter un meilleur service à chacun, que ce soit en matière de transport, de santé ou même de citoyenneté.

Par ailleurs, la question numérique dépasse le cadre économique. La présence du numérique dans l’ensemble de nos activités et l’utilisation toujours plus importante d’internet dans notre vie quotidienne pose la question de la protection des données personnelles.

L’accessibilité à internet et à la téléphonie mobile sont devenus nécessaires dans la société actuelle : être déconnecté des réseaux devient un signe d’exclusion et participe d’une forme de précarité.

Ce que proposent les socialistes

Au travers des différentes mesures de compétitivité, l’action du gouvernement vise notamment à faire émerger des nouvelles entreprises présentes sur les technologies numériques. Economie des données, objets intelligents, confiance numérique et alimentation numérique font parti des 9 plans de l’Industrie du futur.

Le numérique est au cœur de la deuxième moitié du quinquennat de François Hollande. L’ouverture intelligente des données publiques va faire émerger de nouveaux services aux citoyens et de nouveaux marchés pour les entreprises innovantes.

Le numérique fait également son entrée dans la conception de la loi : une grande concertation en ligne a eu lieu, contribuant à la rédaction du projet de loi pour une république numérique. Ainsi, neutralité du net, portabilité des données, droit au maintien des connexion et confidentialité des correspondances privées sont assurées dans ce nouveau texte issu de l’intelligence collective.

Le droit à la connexion est également au cœur du Plan France Très Haut Débit. Lancé en 2013, il vise à couvrir la totalité du territoire d’ici à 2020.

Le numérique prend également toute sa place dans le reclassement et le droit à la deuxième chance. Au travers de la Grande Ecole du Numérique, plus de 10 000 chômeurs vont être formés aux métiers du numérique. La sélection sur la motivation avant les critères académiques permet l’accès à la GEN des décrocheurs scolaires en mal de solution.

Enfin, le gouvernement fait passer l’école à l’heure du numérique. La connexion d’écoles et collèges à internet, le lancement d’espaces numériques de travail et l’enseignement d’un usage raisonné des réseaux sont autant d’atouts pour les élèves français.

Ce que propose la droite

Force est de constater la faiblesse du sujet dans les discours de la droite. Au mieux, certains candidats s’inspirent, à minima seulement, de l’action du gouvernement. Pour les autres, le sujet est carrément absent des préoccupations.

Ce que propose l’extrême droite

Le numérique est à peine évoqué dans le projet du Front National. Seule la couverture territoriale, un impératif, est mentionnée, ainsi qu’un projet de carte d’identité numérique de l’entreprise.

Nous sommes présents sur tous les fronts du numérique, mais il faut le faire de cette façon, avoir une politique globale, ne pas se limiter aux infrastructures.

Jean-Marc Ayrault, 28/02/2013

10 000 chômeurs formés dans la Grande École du Numérique
La France première délégation européenne et deuxième délégation mondiale au Consummer Electronic Show de Las Vegas en 2016.

Sur le même sujet

L’économie du nouveau monde

L’économie du nouveau monde

L’économie du nouveau monde est une économie interconnectée, humaine et relocalisée préparant la transition...

La France à l’initiative d’une stratégie européenne ambitieuse pour le numérique

La France à l’initiative d’une stratégie européenne ambitieuse pour le numérique

Sous l’impulsion de la France, le Conseil européen du 24 octobre aura comme ordre...