Vous ne pouvez pas aller voter ?
Pensez à faire une demande de procuration
Cliquez ici pour faire votre demande

Relancer l’économie dans la justice

Après avoir hérité d’une situation économique des plus difficiles, François Hollande a mis tout en œuvre pour remettre la France sur la voie de la croissance, pour relancer l’emploi et lutter contre les inégalités.

Les enjeux

Tout le monde s’accorde pour le dire, l’économie française, tout comme l’économie mondiale, a connu en 2008-2009 la pire crise de son histoire depuis 1929. Cette crise a entraîné une situation que nous connaissons tous : montée du chômage, disparitions d’entreprises, explosion des déficits.

En arrivant aux responsabilités en 2012, les socialistes ont dû faire face à un défi hors norme, celui de relancer la machine économique et de retrouver les équilibres budgétaires tout en protégeant les plus démunis.

Ce que proposent les socialistes

Le pari est en bonne voie d’être gagné : le déficit public a été réduit à son niveau d’avant-crise, redonnant ainsi des marges de manœuvres au Gouvernement pour continuer d’agir auprès des Français et des entreprises. Il aurait été facile de faire porter cette baisse uniquement sur les Français par l’impôt. Au lieu de cela, les dépenses publiques ont été repensées pour faire baisser dans un second temps l’impôt de nos concitoyens qui en ont le plus besoin.

Ces marges de manœuvres ont également permis d’agir auprès des entreprises pour prévoir l’économie de demain. En redonnant des marges de manœuvres et en permettant l’émergence de l’industrie du futur, c’est l’avenir de notre économie que prépare le gouvernement.

Mais la relance ne vaut que si elle est partagée par tous et non pas le seul apanage des plus fortunés. Pour cela, l’accent doit être mis sur le renforcement du dialogue social en permettant aux partenaires de prendre toute leur part dans la concertation. Et ce d’autant plus que les formes du travail changent, notamment avec l’arrivée du numérique mais aussi en se confrontant à l’émergence de l’économie sociale et collaborative.

Cette transformation touchent tous les secteurs : l’industrie évidemment mais aussi les services et l’agriculture. Les défis en la matière sont nombreux : comment assurer la production d’une nourriture saine, en respectant l’environnement et permettant de relancer l’emploi. De nombreuses options existent, des circuits courts à l’agro-écologie en passant par des filières mieux structurées, notamment.

Les socialistes esquissent une vision globale de l’économie, qui n’exclut personne et permet à tous de profiter de la croissance ; qui permet à chacun de construire et sécuriser son parcours professionnel ; qui favorise d’autres modes d’entreprendre que la recherche du profit immédiat.