Vous ne pouvez pas aller voter ?
Pensez à faire une demande de procuration
Cliquez ici pour faire votre demande

Etre à l’avant-garde de la lutte contre toutes les discriminations

Le principe de l’égalité de droit entre les personnes est posé depuis la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789. Pourtant, aujourd’hui encore, les discriminations restent légion dans tous les domaines de la société.

Les enjeux

Selon la dernière enquête « Trajectoires et Origines » réalisée par l’Ined, 13% des personne de 18 à 50 ans, vivant en France métropolitaine, déclarent avoir déjà vécu des discriminations au cours des cinq dernières années, quel qu’en soit le motif. Ce chiffre passe à 44% pour les descendants d’immigrés.

Discriminer, c’est traiter de manière inégale une personne ou un groupe de personnes pour des motifs prohibés par la loi, aujourd’hui au nombre de 20. C’est une situation concrète à laquelle il faut et à laquelle nous pouvons remédier.

Les discriminations s’enracinent dans les préjugés et les stéréotypes qui persistent dans l’inconscient collectif. Lutter contre les discriminations, c’est donc lutter contre nos propres préjugés.

Ce que proposent les socialistes

Parce qu’il défend l’égalité, le Parti socialiste veut être à l’avant garde de la lutte contre toutes les discriminations.

La République doit combattre par toutes les forces du droit, du savoir et de la citoyenneté, le racisme, l’antisémitisme, la xénophobie, ainsi que les discriminations de genre ou d’origine sociale.

Les socialistes veulent appeler sans exception et sans relâche à la mobilisation des consciences républicaines.

Les socialistes ont démontré par les actes leur engagement dans la lutte contre les discriminations qui se déploient au quotidien à travers, notamment, les mesures annoncées par le comité interministériel Egalité et citoyenneté. La mise en place d’une action de groupe dans ce domaine facilitera les recours pour les victimes et permettra sans aucun doute une prise de conscience salutaire.

Ce que propose la droite

Bien loin des valeurs républicaines, la droite s’inscrit dans le déni face aux réalités pourtant vécues par un grand nombre de nos concitoyens.

Pour la droite, la lutte contre les discriminations s’apparente au communautarisme. Il conviendrait qu’elle se souvienne que lutter contre les discriminations c’est avant tout faire respecter les lois de la République qui exigent que chaque citoyen doit être traité de manière égale en droit, sans distinction de religion, d’origine, de genre ou d’orientation sexuelle.

Comme toujours, la droite se contente d’aider quelques uns, jugés plus méritants, pour se donner bonne conscience, sans aucune préoccupation pour les autres.

Ce que propose l’extrême droite

Dans ses propos comme dans ses propositions, l’extrême droite se caractérise par l’opposition systématique entre les Français, entre ceux qui le seraient « naturellement » et ceux qui le seraient moins que les autres.

Pour le Front national, lutter contre les discriminations, c’est favoriser quelques uns alors qu’il ne s’agit que de remédier à des injustices et à des illégalités.

Face aux discriminations, le droit seul ne suffit pas, il faut aussi une vraie prise de conscience de l’ensemble de la société 

Manuel Valls- discours – Les Mureaux, 26 octobre 2015