Vous ne pouvez pas aller voter ?
Pensez à faire une demande de procuration
Cliquez ici pour faire votre demande

Une France plus simple, plus facile pour les citoyens

Moderniser l’État, simplifier les procédures, c’est aussi faciliter la vie des citoyens, les prises d’initiatives et libérer les énergies.

Les enjeux

La modernisation de l’action publique est une condition des socialistes pour permettre de conforter et de développer les services publics et de consolider une réelle égalité territoriale.
Outre la modernisation des ministères et directions de l’Etat, l’enjeu est bien de simplifier l’ensemble des relations entre l’administration et le citoyen.

Ce que proposent les socialistes

François Hollande s’était engagé à mettre fin à la révision générale des politiques publiques (RGPP) et à sa casse des services publics. Le gouvernement a proposé une série de réformes permettant de répondre à ces enjeux démocratiques, aux enjeux économiques et sociaux, et d’associer les collectivités locales à la dynamique de redressement de l’Etat.

Les engagements pris pendant la campagne ont été tenus avec la simplification des relations entre les citoyens et l’administration et près de 120 mesures ont été avancées :

  • Accord tacite avec la formule silence vaut acceptation (SAVA),
  • Augmentation de la date de validité de la carte nationale d’identité, possibilité de paiement en ligne de certains titres comme la carte grise,
  • Simplification du bulletin de paie,
  • Suppression des mesures administratives contraignantes pour les créations d’entreprises,
  • Simplification des demandes d’aides de logement qui sont transmises automatiquement par le bailleur à la CAF,
  • Simplification des règles de dépôt des permis de construire.

Dans le même temps, pour accompagner la réforme des régions, l’Etat redessine son implantation sur le territoire, investit les nouvelles technologies pour offrir une présence confortée et une meilleure réponse aux attentes aux Français.

Ce que dit la droite

La droite avait abordé la question de la modernisation de l’État sous l’angle unique de la réduction budgétaire. La RGPP s’est traduite par une purge des services publics, une réduction sans précédent des moyens de l’action publique.

Ce que dit l’extrême droite

La conception du Front national est totalement centralisatrice. Il préconise un renforcement de la haute fonction publique d’État en prenant sur le budget des « grandes » collectivités locales dont ils qualifient la gestion de « folie dépensière » ;

Les socialistes réaffirment leur engagement à développer des services publics efficaces, simples et utiles aux Français.