Vous ne pouvez pas aller voter ?
Pensez à faire une demande de procuration
Cliquez ici pour faire votre demande

La lutte contre le réchauffement de la planète

La transition énergétique est la clef de voûte du passage à une économie décarbonée, la voie qu’il nous faut emprunter si nous souhaitons cantonner le réchauffement de la planète dans des limites acceptables. De fait, elle est une composante majeure et indispensable de la social-écologie.

Les enjeux

L’énergie représente dans son ensemble 65% des émissions de gaz à effet de serre dans le monde. Changer notre modèle énergétique est donc une priorité climatique et ne pourra être réalisée qu’en cumulant différentes actions :

  • diminution globale de notre consommation d’énergie ;
  • disparition progressive des énergies polluantes ;
  • amélioration de notre efficacité énergétique ;
  • diversification de notre bouquet énergétique.

Au-delà de l’impératif climatique, la transition énergétique est aussi et surtout une formidable opportunité :

  • de moderniser nombre de filières professionnelles et de créer des emplois stables et non-délocalisables ;
  • de permettre d’alléger la facture énergétique, tant aux ménages qu’à l’État ;
  • d’asseoir notre indépendance en matière d’approvisionnement énergétique et de réduire nos importations.

Ce que proposent les socialistes

La loi de transition énergétique pour la croissance verte portée et votée par les socialistes programme :

  • la réduction de 50% notre consommation finale d’énergie d’ici 2050, et de 20% d’ici 2030 ;
  • le développement de la production d’énergies renouvelables afin qu’elle atteigne 32% de notre production d’énergie en 2030 ;
  • le plafonnement de la production d’énergie nucléaire pour ramener sa part à 50% (contre 75% aujourd’hui) de notre production d’électricité à l’horizon 2025 ;
  • l’augmentation du prix de la tonne de carbone à 56 euros en 2020, puis à 100 euros en 2030, pour encourager les acteurs économiques à accélérer la transition vers des énergies non polluantes.

Ce que proposent la droite et l’extrême-droite

La position du parti Les Républicains, comme celle du Front national, se caractérisent par leurs refus : refus de diversifier notre mix énergétique, refus d’accélérer le passage à de nouvelle énergie, refus de sortir du statu quo. D’ailleurs, ils n’ont cessé de s’opposer aux objectifs ambitieux votés par les socialistes et leurs alliés dans le cadre de la loi de transition énergétique.