Vous ne pouvez pas aller voter ?
Pensez à faire une demande de procuration
Cliquez ici pour faire votre demande

Congrès des Maires : le Président a entendu les élus et annonce des mesures fortes

02 juin 2016

Le Parti socialiste salue l’intervention du Président de la République en clôture du Congrès des maires. Dans une intervention très attendue, il a exprimé sa conviction que la commune est un pilier de la solidarité française, un fondement de notre République. Il a salué l’engagement de chaque maire, et des services publics locaux notamment dans ces jours où les services publics sont mobilisés pour faire face aux inondations qui touchent le pays. L’état de catastrophe naturelle sera donc déclaré dès le prochain Conseil des ministres.

Soulignant que « les communes ont fait preuve de responsabilité », que « les dépenses de fonctionnement ont été maitrisées », et que les maires souhaitent être un levier de croissance pour le pays et pour l’emploi local, le Président de la République a annoncé : l’étalement sur deux ans de la baisse des dotations afin de la rendre soutenable ; la reconduction et le renforcement du fond d’investissement local de 1 milliard à 1,2 milliard afin de préserver la part des communes dans l’investissement public ; le maintien et la consolidation des crédits alloués à la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires afin de soutenir l’engagement des maires pour réaliser l’école de demain. Par ailleurs, avec la ferme volonté de conforter les mesures de péréquations entre les territoires, une loi dédiée à la réforme de la dotation globale de fonctionnement a été confirmée.

Les collectivités ont participé, comme les ménages, au redressement du pays. La situation s’améliore, les indicateurs passent au vert. Il est normal que l’on baisse les impôts et que les collectivités voient leurs efforts réduits. C’est le juste retour d’une politique qui réussi.

Ces mesures s’inscrivent dans la continuité d’une politique de soutien aux collectivités, de développement du territoire, et de renforcement des services publics qui a déjà vu l’état engager 3 milliards d’euros pour aider les collectivités à lutter contre les emprunts toxiques, permettre que 100% des communes du pays aient accès à la téléphonie mobile d’ici la fin 2016, et multiplier par 4 le nombre de maisons de santé depuis 2012.

Alors que quelques candidats à la primaire de la droite n’ont cessé de faire du congrès des maires de France un énième meeting de campagne, le président de la République a démontré qu’il était non seulement à l’écoute, mais qu’il avait entendu les maires de France.