CRS : une crise gravissime au ministère de l’Intérieur

22 septembre 2017
La décision, hier, de plus de 2 000 CRS de se faire porter pâle le même jour, afin de protester contre le paiement différé et la fiscalisation de leurs indemnités de déplacement, est un fait sans précédent par son ampleur et révèle une crise gravissime au ministère de l’Intérieur.
Rappelons qu’ils étaient déjà 400 à « consulter leur médecin » le 12 septembre dernier. Il semble que le ministre de l’intérieur n’ait pas pris la mesure de la situation, alors que, d’évidence, cela fragilise notre dispositif opérationnel de sécurité.
L’austérité à marche forcée, décidée par le Gouvernement pour passer sous la barre des 3% de déficit, paraît ne tenir aucun compte des intérêts de la nation.
Ce comportement des CRS illustre la convergence des mécontentements qui commence à prendre des proportions inquiétantes pour la stabilité du pays.