Décès de Louis Viannet : le Parti socialiste rend hommage à un acteur important du combat social

22 octobre 2017

Après l’annonce du décès, à 84 ans, de Louis Viannet, le Parti socialiste rend hommage à celui qui fut Secrétaire général de la CGT de 1992 à 1999. 

 Ayant fait toute sa carrière aux PTT, il travailla d’emblée à un double engagement syndical et politique intégrant progressivement toutes les instances du Parti communiste et de la CGT, pour entrer la même année, en 1982, au Bureau politique du Parti et au Bureau fédéral du syndicat.

Longtemps défenseur d’une ligne intransigeante notamment après la sortie des communistes du gouvernement socialiste en 1984, c’est en 1994, soit deux ans après son élection à la tête de la CGT, qu’il engagea un long processus de modernisation de l’organisation estimant que « la CGT [devait]sortir de son cliché archaïque et exclusivement contestataire ». Dans les années qui suivirent, Louis Viannet renoua les relations entre la CGT et le CNPF, fit retirer de ses statuts « la socialisation des moyens de production » et sortir la CGT de la Fédération syndicale mondiale contrôlée par Moscou. S’il quitta le bureau politique du PCF en 1996, c’est seulement quelques semaines après son départ de la direction de l’organisation en 1999 que celle-ci fut admise à la Confédération Européenne des Syndicats, achevant ainsi sa mutation.

Le Parti socialiste salue la mémoire d’un homme aux convictions fortes qui sut initier la transformation en profondeur de l’organisation qu’il servit de nombreuses années et au sein de laquelle il resta une autorité morale. À sa famille et à ses proches, le Parti socialiste adresse ses sincères condoléances.