Des moyens supplémentaires et des actions en faveur du logement social

25 septembre 2015

A l’occasion du congrès de l’Union sociale pour l’habitat qui se tenait à Montpellier du 22 au 24 septembre, le Président de la République a annoncé des moyens supplémentaires pour le logement. Son discours était particulièrement attendu par le monde du logement.

26 ans après François Mitterrand, il a conclu le congrès. Il en a profité pour dire que son gouvernement était aux côtés des acteurs du logement social à un moment où celui-ci se paupérise et qu’il est confronté à des transitions multiples, notamment sociales et écologiques. Il a rendu hommage au logement social, à son rôle dans la République et son modèle.

Il a annoncé plusieurs mesures dont un fonds national de gestion des aides à la pierre cogéré par l’état, les collectivités locales et les bailleurs. Le fonds, sécurisé, sera alimenté à hauteur de 500 millions d’euros. Les socialistes avaient rappelé auparavant leur attachement aux aides directes budgétaires de l’Etat.

Le chef de l’Etat a également annoncé le maintien de l’APL accession pour aider à l’accession sociale à la propriété et de la TVA minorée pour la construction de logements sociaux. Aussi, il a par exemple réaffirmé l’intention de l’Etat de capter des terrains publics pour construire des logements et transférer aux préfets le permis de construire dans les communes en constat de carence SRU. Dès ce matin, le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Patrick Kanner, se rendait à Ormesson-sur-Marne pour appeler au respect de la loi SRU dans cette commune qui compte 1,6% de logements sociaux et annoncer la construction de 500 logements dont 200 sociaux.

Le logement est une priorité affirmée du gouvernement. Les Français et notamment les plus modestes attendent beaucoup de son action, les responsables socialistes, présents au congrès ont relayé leurs souhaits.