« Devoirs faits » : Devoir de faire vraiment

07 novembre 2017

Le Parti socialiste s’interroge sur la détermination réelle du gouvernement à lutter contre les inégalités d’accès au savoir. En effet, depuis la rentrée des vacances de la Toussaint, les collégiens se voient proposer au sein de leur établissement une aide facultative aux devoirs. Le dispositif « Devoirs faits » mis en place par le Ministre de l’éducation Jean-Michel Blanquer vise notamment à réduire les inégalités scolaires le plus souvent liées à l’origine sociale.

Si cette ambition est légitime, le Parti socialiste s’inquiète de la faiblesse des moyens dédiés à ce dispositif et de l’absence d’une réflexion approfondie quant aux modalités de sa mise en œuvre. Sa réussite suppose notamment que l’aide aux devoirs soit principalement coordonnée par des enseignants et assurée par du personnel formé, au sein de la classe et à des horaires adéquats.

Monsieur Blanquer, soucieux des questions d’évaluations, devrait s’intéresser à l’expérience britannique des « Teaching Assistants » dont les résultats ont été rendus publics en 2009 et qui montre que lorsque ces conditions ne sont pas réunies, le dispositif s’avère le plus souvent contre-productif !

A un moment où le Ministre annonce sa volonté de repenser la politique d’éducation prioritaire, le PS restera vigilant quant aux moyens mis en œuvre par ce gouvernement pour la résorption des inégalités scolaires.