Pour un droit européen à l’avortement

28 septembre 2017
La journée internationale pour le droit à l’avortement est l’occasion pour les socialistes de rappeler que ce combat est loin d’être fini.
Aujourd’hui encore, dans de nombreux pays européens et internationaux, des femmes se voient interdire le recours à l’IVG.  Et dans d’autres, la montée des conservatismes remet sans cesse en cause le droit des femmes à disposer de leur corps. En Espagne, en Pologne ce droit est attaqué, en Hongrie, en Irlande, à Malte, ce droit est limité.
Le Parti socialiste rappelle son engagement constant pour obtenir et défendre ce droit. Encore récemment, nous avons porté des textes permettant l’amélioration de son accès comme en 2014 avec la loi pour l’égalité réelle, en 2016 avec la loi de modernisation de santé, ou encore en 2017 avec la création d’un délit d’entrave numérique.
Au niveau européen, le rapport présenté par Christine Revault d’Allonnes et adopté par le Parlement européen affirme que le refus du droit à l’IVG est une violence faite aux femmes.
Le Parti socialiste soutient l’appel initié par le collectif « Avortement : les femmes décident » en faveur d’un droit à l’avortement partout en Europe.