Education : en Marche arrière toute…

01 juin 2017

Le Parti socialiste déplore la duplicité avec laquelle le nouveau Ministre de l’éducation nationale impose sa politique.

Derrière des propos qui se veulent rassurants, il s’emploie en réalité, mais sans jamais le dire, à déconstruire de manière méthodique et implacable toutes les avancées de cinq années de priorité accordée à l’éducation : suppression du dispositif « Plus de maîtres que de classes », retour à la semaine de 4 jours et à ses longues journées de travail contraires à l’apprentissage des élèves, abandon des enseignements interdisciplinaires…

La méthode Blanquer consiste à tout défaire, au pas de charge, sans évaluation ni concertation et en dehors de tout débat parlementaire. Ce passage en force tranche singulièrement avec les débats qui ont accompagné la Refondation de l’école.

Ce n’est pas une approche pragmatique, mais bien une vision idéologique de l’école que met en œuvre le Ministre. Elle tend non seulement à la dérégulation du Service public d’éducation nationale mais surtout au renoncement à toute ambition d’excellence éducative au service de la réussite de tous les élèves.

Les Socialistes restent attachés à la Refondation de l’école, à son approfondissement (revalorisation des carrières et indemnités, réforme du lycée..), et le cas échéant, à son ajustement après des évaluations partagées avec la communauté éducative.