Journée mondiale contre la peine de mort : le combat pour l’abolition universelle continue

10 octobre 2017
Il y a 36 ans, la loi portant l’abolition de la peine de mort était votée en France. Aujourd’hui, en cette quinzième journée mondiale contre la peine de mort, le Parti socialiste entend poursuivre le combat mené autrefois par Robert Badinter sous la présidence de François Mitterrand et rappelle son engagement en faveur de l’abolition universelle de la peine de mort.
Ce combat a déjà grandement progressé puisque près des deux tiers des pays sont abolitionnistes en droit ou en pratique. Il faut cependant poursuivre l’effort car la baisse significative du nombre d’exécutions en 2016 (-37% par rapport à 2015 selon Amnesty International) ne saurait occulter le recours croissant à la peine capitale en Chine, en Iran, en Arabie Saoudite, au Pakistan, en Irak, et aux États-Unis notamment.
Le Parti socialiste se joint aux multiples associations et acteurs engagés dans ce combat pour transmettre un message d’humanité. Il appelle l’ensemble de ces États non abolitionnistes à mettre fin à une pratique non seulement inhumaine mais dont l’inefficacité a été maintes fois prouvée.