Législatives partielles : Mehdi Benlahcen investi pour la 5ème circonscription des Français établis hors de France

C’est à l’unanimité du Bureau national du Parti socialiste du 2 février que Mehdi Benlahcen a été investi pour représenter le Parti Socialiste lors de l’élection législative partielle à venir dans la 5ème circonscription des Français de l’Etranger, suite à l’invalidation de celle-ci par le Conseil Constitutionnel.  Cette invalidation est la résultante d’une erreur informatique occasionnant une difficulté voire une impossibilité de vote pour une partie des électeurs souhaitant voter par correspondance, mais également en raison de la transgression de la trêve électorale, par le candidat de la France Insoumise, Monsieur Ralle-Andreoli,qui oblige à ce qu’aucun message à caractère de propagande électorale ne soit diffusé la veille et le jour du vote.
Militant socialiste depuis 2009, Conseiller consulaire représentant les Français du Portugal et élu à l’Assemblée des Français de l’Etranger pour la péninsule ibérique depuis 2014, Mehdi Benlahcen est un homme de dialogue, soucieux d’unir toutes les forces de gauche. Son élection à la présidence du groupe Français du monde, Ecologie et Solidarité à l’AFE, qui réunit des militants de Français du monde, , d’Europe, Ecologie les Verts, de la France Insoumise et du Parti socialiste, en témoigne. Il est aussi, depuis 2011, membre du bureau national de Français du monde-adfe, association dont il a été le vice-président de février 2013 à novembre 2014.
Une longue expérience au service des Français de l’étranger qui lui a permis d’acquérir une parfaite connaissance des problématiques et des enjeux qui leur sont propres. A cette appréhension fine du terrain, s’ajoutent sa parfaite connaissance des rouages de l’appareil d’état et son expérience des négociations avec les ministères et administrations.
Dans ce contexte difficile, nos concitoyens ont besoin d’un député audible, conscient  et apte à défendre les Français de l’étranger sur les dossiers qui les préoccupent, pour combattre efficacement les mesures que la majorité LREM a eu tôt fait de dévoiler. Les parents d’élèves et enseignants ne veulent pas du démembrement du réseau de l’enseignement français à l’étranger, les retraités ne veulent pas que leur pouvoir d’achat baisse suite à une injuste hausse de la CSG et les entrepreneurs veulent être davantage soutenus dans leur installation à l’étranger.
Il est encore temps de réagir et Mehdi Benlahcen est le candidat qui peut rassembler en redonnant espoir à ces Français dupés par la République en Marche.