Limitation à 90 km/h des autoroutes en zone d’agglomération

04 août 2015

Fidèle dans ses excès et emporté par son élan de polémiste estival, Xavier Bertrand devrait mesurer ses propos. Limiter la vitesse des automobilistes reflèterait selon ces mots « un harcèlement règlementaire » restreignant  «la liberté des français » qu’il conviendrait de « laisser respirer ».

Mais de quels français parle-t-il ? De ceux qui subissent dans nos agglomérations les bouchons et la pollution liée au trafic ? De ceux qui ont été victimes, eux ou leurs proches, de la vitesse au volant ? Une telle démagogie venant d’un responsable public est irresponsable. Tout au plus relève-t-elle de la quête obsessionnelle de la contestation politicienne.

L’impact de la vitesse excessive, notamment en agglomération, est désormais prouvé tant sur que la qualité d’écoulement du trafic que sur la qualité de l’air que l’on respire. Le parti socialiste est favorable à la proposition aujourd’hui étudiée et à l’extension de la mesure à toutes les grandes agglomérations.